Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bordeaux : "On est loin de la saturation" estime Nicolas Martin le directeur de l'office du Tourisme

mardi 29 août 2017 à 10:01 Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde

Le directeur de l'Office du Tourisme de Bordeaux confirme le très bon bilan du mois d'Août et assure que la saturation liée à une trop forte fréquentation touristique en ville est loin d'être atteinte. Il était l'invité de la matinale ce mardi matin.

Nicolas Martin dans le studio de France Bleu Gironde
Nicolas Martin dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Aurélie Bambuck

Bordeaux, France

Alors que de nombreuses villes européennes ont connu cet été une mobilisation de leurs populations contre les effets du tourisme de masse, à Bordeaux -o u les touristes sont plus nombreux chaque été et ou d'énormes bateaux de croisières déversent d'Avril à Septembre des milliers de visiteurs - ce sentiment là n'est pas absolument pas en train de se développer. "Les bordelais sont au contraire très fiers", assure Nicolas Martin, "de la bonne réputation de leur ville en France et à l'étranger."

Six millions de visiteurs par an

L' année dernière, 6 millions de visiteurs étaient passés par Bordeaux, et ce chiffre est en constante augmentation. Une forte augmentation liée en partie au succès d'Air BNB à Bordeaux mais aussi aux nombreux vols à bas coûts qui arrivent au terminal Billy de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. "Mais il faut comparer ces 6 millions là au 35 millions de Barcelone par exemple", poursuit Nicolas Martin. "Nous en sommes très loin, et c'est pour cela que pour l'instant les choses se passent bien."

Disperser les flux pour limiter la menace terroriste

L'autre donnée nouvelle en matière de fréquentation touristique, ce sont ces lieux de promenades très familiaux qui sont désormais la cible des terroristes (comme la promenade des Anglais à Nice ou Las Ramblas à Barcelone). Cette menace oblige les villes comme Bordeaux à repenser son offre et à éviter au maximum les grosses concentrations de foule. "Nous essayons de développer un tourisme sur toute l'année et sur tout le département" explique Nicolas Martin. "Cette harmonie est aussi un gage de sécurité."

A lire aussi : 14 escales de paquebots à Bordeaux en septembre pour doper encore plus la fréquentation