Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bordeaux : faire cohabiter noctambules et riverains

-
Par , France Bleu Gironde

La mairie de Bordeaux expérimente un label pour féliciter les établissements de nuit qui favorisent la cohabitation entre ceux qui vivent la nuit et ceux qui dorment.

La mairie de Bordeaux veut faire cohabiter les noctambules et les riverains.
La mairie de Bordeaux veut faire cohabiter les noctambules et les riverains. © Maxppp - MAXPPP

Bordeaux, France

Organiser la vie entre les noctambules et les riverains, voilà l'ambition de la mairie de Bordeaux. La vie nocturne bordelaise est en pleine expansion ces dernières années. Touristes, étudiants, fêtards, habitants du centre-ville... tous doivent apprendre à cohabiter.  Et la mairie veut féliciter les établissements de nuit, notamment ceux des Bassins à flot, qui s'engagent dans cette cohabitation en leur offrant un label intitulé "Bordeaux la nuit". Moins de bruit, de cris dans les rues, plus de sécurité pour les clients... C'est ce à quoi s'engage les établissements qui en bénéficieront.

Expérimenté jusqu'en avril prochain, le label "Bordeaux la nuit" permettra d'identifier les bars, restaurants, boîtes de nuit et mêmes festivals qui proposent des services supplémentaires par rapport à leurs concurrents, d'après Alexandra Siarri, adjointe au maire chargée de la ville de demain et de la cohésion sociale, comme la distribution d'éthylotests, de préservatifs ou de bouchons d'oreilles. "C'est aussi la possibilité pour les clients d'avoir un lieu où se reposer, s'alimenter. Ces établissements seront également en lien avec les équipes de médiation pour essayer de transcender des conflits de voisinage." L'objectif de la mairie est de garantir à tous une "nuit de qualité, tranquille et sécurisée".

Douze établissements volontaires

La mairie a lancé un appel à candidature. Douze établissements, sur la base du volontariat, ont envoyé leur dossier. Neuf ont été retenus. Parmi eux, la discothèque le Theatro, dont le directeur, Laurent Danthez, a fait des aménagements pour espérer obtenir ce label. 

"On a décidé de mettre plus de personnel à l'extérieur en début de soirée pour éduquer un peu les gens, en leur expliquant tout simplement que s'ils faisaient du bruit dans la rue, ils ne rentreraient pas dans l'établissement." 

Pour Laurent Danthez, recevoir le label est un gage de qualité. "Le but est qu'on tire la profession vers le haut. Des pères et des mères de famille se diront peut-être "mon enfant sortira dans un établissement qui a obtenu le label". C'est une preuve de sérieux."

Pour s'assurer du respect des règles de cohabitation fixées par la mairie, des "clients mystères" seront envoyés, incognito, dans ces établissements.