Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Bordeaux : gilets jaunes et Marche pour le climat investissent le centre-ville

samedi 16 mars 2019 à 16:25 - Mis à jour le samedi 16 mars 2019 à 20:30 Par Camille Huppenoire et Fanette Hourt, France Bleu Gironde

L'acte 18 des gilets jaunes et la "Marche du siècle" pour le climat se sont retrouvés côte à côte à Bordeaux, en début d'après-midi. Les deux cortèges ont ensuite suivi le même chemin dans les rues du centre-ville, avant de se séparer.

Deux manifestations dans le centre-ville de Bordeaux ce samedi.
Deux manifestations dans le centre-ville de Bordeaux ce samedi. © Radio France - Fanette Hourt

Bordeaux, France

Alors que les gilets jaunes se rassemblent sur la place de la Bourse, ce samedi en début d'après-midi, de l'autre côté de la rue, autour du Miroir d'eau, les manifestants de la "Marche du siècle" pour le climat constituent eux aussi leur cortège. Pour l'acte 18 de leur mouvement, les premiers veulent trouver un nouveau souffle et espèrent une mobilisation à la hausse. Les seconds participent à une Marche pour le climat prévue depuis plusieurs semaines, et qui fait écho à la marche des jeunes la veille dans les rues du centre-ville.

Près de 5.000 personnes pour le climat, au moins 3.000 pour les gilets jaunes

Petit cafouillage au moment du départ. Les gilets jaunes s'élancent en premier et une partie des manifestants de la Marche pour le climat les suit. Les organisateurs de la manifestation pour le climat ont aussitôt fait partir leur propre cortège. Les deux manifestations se sont donc élancées quasiment en même temps et ont pendant un moment suivi le même parcours, dans la bonne humeur. On compte près de 3.000 manifestants pour les gilets jaunes -moins que la semaine passée, où France Bleu Gironde en avait compté près de 4.000- et plus de 5.000 personnes pour la marche pour le climat.

Les deux cortèges sont bel et bien séparés : selon les observations de notre reporter, la Marche pour le climat reste en arrière et prend soin de garder ses distances avec le premier cortège. 

La "Marche du siècle" bordelaise a été déclarée auprès des autorités, a confirmé une source de la préfecture, et son trajet, qui s'achève au Miroir d'eau en fin d'après-midi, a été choisi en concertation avec la préfecture. La manifestation des gilets jaunes n'a elle, comme de coutume, pas été déclarée. 

Des tensions peu avant 17 heures près de la porte de Bourgogne

Les deux cortèges ont fini par prendre différents chemins, vers 16 heures. Une partie des gilets jaunes s'est rendue à la gare Saint-Jean mais n'a pas pu y entrer. Une banque du quartier, la Société Générale, a à ce moment-là été saccagée par des casseurs. Rapidement, le cortège est revenu vers les quais de la Garonne. 

La situation s'est tendue un peu avant 17 heures du côté du Quai des sports. Les forces de l'ordre, postées sur le pont, ne voulaient visiblement pas laisser passer le cortège. Ils ont fait usage de gaz lacrymogènes et de lance à eau pour faire reculer les manifestants, alors que des badauds étaient dans l'herbe pour profiter du soleil et jouer avec leurs enfants. 

Une stratégie qui a fini par fonctionner, car les manifestants se sont dispersés. Un groupe s'est malgré tout engouffré dans les rues piétonnes, direction place Pey Berland, où là encore, les gilets jaunes ont fait face aux CRS, qui ont à nouveau utilisé des gaz lacrymogènes. 25 personnes en tout ont finalement été interpellées.

Les forces de l'ordre font usage de gaz lacrymogènes non loin de la basilique Saint-Michel.  - Radio France
Les forces de l'ordre font usage de gaz lacrymogènes non loin de la basilique Saint-Michel. © Radio France - Fanette Hourt

Un barrage filtrant sur l'A63

Sur l'autoroute A63, au niveau de Canéjan, des gilets jaunes, dont plusieurs motards, ont mis en place un barrage filtrant en fin d'après-midi ce samedi. Un bouchon de plus de 5 kilomètre s'est créé entre Cestas et Canéjan.