Société

À Bordeaux, l'entreprise offre des poules à ses salariés

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde mardi 1 avril 2014 à 17:15

La distribution des poules à Barsac il y a un an
La distribution des poules à Barsac il y a un an © Radio France

L'initiative est lancée dans le cadre de la semaine du développement durable. Jusqu'au 7 avril, la Polyclinique Bordeaux Rive Droite propose à ses 310 salariés d'adopter des poules pour réduire leurs déchets alimentaires.

En février 2013, Philippe Meynard, le maire de Barsac et président de la communauté de communes de Podensac avait fait le buzz en distribuant à ses habitants 300 poules. L'objectif était de réduire la facture des déchets alimentaires. Une économie pour la collectivité pouvant atteindre 20.000 euros par an. Chaque poule pouvant ingurgiter 150 kilos par an de déchets alimentaires, cela fait une masse importante qui disparait des poubelles. En plus, les habitants récupèrent les oeufs des gallinacés. L'opération a été largement relayée dans les médias et à la télévision. Elle s'est soldée par un vrai succès car les habitants de la communauté de communes se sont pris au jeu.

Pour la première fois dans le cadre d'une entreprise

Aujourd'hui, à l'occasion de la semaine du développement durable, c'est une entreprise qui renouvelle l'expérience. La Polyclinique Bordeaux Rive Droite lance son opération "Adopte2poules.com". La direction de l'établissement a décidé d'offrir deux poules à chacun de ses 310 salariés désireux de réduire ses déchets alimentaires. 126 salariés ont d'ores et déjà accepté. La direction accompagne le don des poules d'une action de sensibilisation afin de provoquer l'intérêt des salariés concernés. Elle a notamment mis en place une plaquette d'information et un blog où sont répertoriés tous les conseils nécessaires et sur lequel chacun pourra partager son expérience sur la vie des poules. A terme la Polyclinique Bordeaux Rive Droite compte même distribuer les restes alimentaires de son établissement aux éleveurs de la région. Autre piste envisagée : réadapter les portions de repas distribuées aux patients pour éviter le gaspillage.

Adopte2poules - Aucun(e)
Adopte2poules

Partager sur :