Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bordeaux : la fac de la Victoire reste fermée à la rentrée à cause de "dégradations importantes"

-
Par , France Bleu Gironde

La fac de la Victoire à Bordeaux, occupée presque tout le mois de décembre, ne rouvrira pas à la rentrée indique ce samedi la direction dans un communiqué. La faute selon la direction, à des "dégradations importantes", que réfutent les étudiants mobilisés.

Le campus de la Victoire restera fermé pour la rentrée.
Le campus de la Victoire restera fermé pour la rentrée. © AFP - Eric BOULOUMIE

Bordeaux, France

La faculté de la Victoire, qui dépend de l'université de Bordeaux, ne rouvrira pas ce lundi 6 janvier pour la rentrée. La direction l'annonce ce samedi dans un communiqué publié sur Twitter car des "dégradations importantes" ont été découvertes sur le site, après l'évacuation le 27 décembre d'étudiants mobilisés en solidarité contre la réforme des retraites. Le site restera fermé "plusieurs semaines", le temps des réparations.

Portes enfoncées et matériel volé

Selon le service communication de la direction, des dégradations ont été découvertes sur le dispositif sécurité incendie, des portes ont été enfoncées, du matériel volé et des tags ont été découverts sur les murs. Il faut s'attendre à une "réouverture progressive", sans qu'aucune date ne soit fixée. Les partiels de la rentrée seront "reprogrammés". Ceux avant les vacances de Noël ont déjà été reportés par la présidence de l'université. Quand aux quelques cours de la rentrée, ils seront pour certains "relocalisés", sur d'autres campus par exemple. Les étudiants reçoivent au fur et à mesure les informations.

"C'est une décision politique"

Des accusations que réfutent des étudiants qui ont occupé le site. "Evidemment il y a eu des dégradations, explique Fleur, étudiante en sociologie, et militante, mais on a fait en sorte de les limiter au maximum, on a même réparé certaines portes, passé des nuits à nettoyer les tags. Donc parler de grosses dégradations, je ne suis pas d'accord. C'était une occupation, quand il y a parfois 400 personnes ou plus au même endroit, on ne peut pas savoir qui est présent et ce qu'il va se passer."

Pour elle, la direction souhaite diviser les étudiants: "Pour nous c'est une décision politique. Cela crée deux camps, les étudiants mobilisés contre les étudiants non-mobilisés alors que ce n'est pas ce que l'on souhaite. Et cela évite la naissance d'un mouvement étudiant sur Bordeaux. Car nous empêcher l'accès à notre campus et au local associatif c'est nous empêcher de militer et de faire de la politique au sein de la fac, et pour nous c'est juste inacceptable."

Depuis qu'ils ont été délogés, les étudiants mobilisés réfléchissent à mettre en place de nouvelles réunions pour notamment trouver un nouveau local.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu