Société

Bordeaux : la ville fait la promotion du végétarien

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde lundi 18 janvier 2016 à 17:04

extrait de l'affiche apposée dans les restaurants participants
extrait de l'affiche apposée dans les restaurants participants

En lien avec l'UMIH 33 , la municipalité de Bordeaux lance une opération pour inciter les restaurateurs à instaurer un repas végétarien, le dernier mardi du mois. Il s'agit de nous inciter à réduire notre empreinte carbone lié à l'alimentation.

Le végétarien a la cote, y compris auprès des élus et des professionnels de la restauration : la mairie de Bordeaux lance l'opération baptisée "un (re)pas pour la planète" , en lien avec l'Union des Métiers de l'Hôtellerie de Gironde. L'idée est de fédérer les restaurateurs de la métropole bordelaise, pour qu'ils proposent, tous les derniers mardis du mois, un menu végétarien.

L'idée a été lancée par Yves Simone, le célèbre guide touristique bordelais, et reprise par la municipalité. L'objectif, dans le cadre de la COP 21, est de tenter de diminuer notre empreinte carbone liée à l'alimentation.

Je ne suis pas anti-viande, mais on en peut passer deux à trois jours par semaine sans en manger. Si les 7 milliards d'humains mangeaient autant de viande, que nous autres occidentaux, il faudrait trois planètes.

— Yves Simon, guide touristique, à l'origine de l'opération

Au cours de la présentation de l'opération "Un (re)pas pour la planète"  - Radio France
Au cours de la présentation de l'opération "Un (re)pas pour la planète" © Radio France - Pierre-Marie Gros

Produire de la viande est beaucoup plus polluant que de produire des céréales, d'où cette volonté de nous inciter à manger moins, mais manger mieux, au moins une fois de temps en temps.

Un jour par mois, ça peut paraître gadget, mais il faut lancer la dynamique. C'est plus sain de se nourrir avec des protéines végétales que des protéines animales, qui en plus, coûtent moins cher.

— Alain Silvestre, conseiller municipal délégué à la santé et à l'environnement à Bordeaux, coordonne l'opération.

"Il faut lancer la dynamique" Alain Silvestre

La demande dans les restaurants pour des menus végétariens est de plus en plus forte.

Des légumes oubliés, juste grillés  à la plancha, avec de l'huile d'olive, c'est très bon, et c'est le genre de choses que l'on peut facilement cuisiner.

— Julien Kunica, à la tête de trois restaurants à Bordeaux, propose déjà des menus végétariens.

"Manger végétarien peut être un vrai plaisir" Julien Kunica

Les restaurants scolaires de la ville de Bordeaux sont également partie prenante, eux qui proposent déjà depuis quatre ans un menu végétarien par mois aux petits bordelais.

Les échos auprès des enfants sont très positifs . Ils sont un peu surpris au départ, mais en les éduquant au goût,  ils découvrent qu'on peut manger aussi bien avec des plats à base de tofu ou d'épinards.

— Emmanuelle Cuny, adjointe au maire de Bordeaux en charge des affaires scolaires.

Les restaurants qui s'associent à l'opération colleront une affiche sur leurs devantures .

L'affiche de l'opération  - Aucun(e)
L'affiche de l'opération

Partager sur :