Santé – Sciences

Bordeaux : le tatouage comme remède après un cancer du sein

Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde et France Bleu mercredi 5 octobre 2016 à 4:00

Fonteljuice, une tatoueuse bordelaise, finit un coquelicot géométrique.
Fonteljuice, une tatoueuse bordelaise, finit un coquelicot géométrique. © Radio France - Mélanie Juvé

Elles sont huit professionnelles à avoir répondu à l'appel pour le projet Rose Tattoo. Des tatoueuses de la région offrent leurs services à des bordelaises qui ont eu un cancer du sein. L'événement a lieu à la Maison Rose à Bordeaux dans le cadre d'Octobre Rose.

Cette première édition de Rose Tattoo est 100% féminine. Portée par la photographe Nathalie Kaïd, elle est pour l'instant unique en France. L'artiste, qui s'est inspirée d'un concept américain, a organisé la rencontre entre des tatoueuses volontaires et une dizaine de femmes souhaitant avoir un tatouage après un cancer du sein. Le but est d'embellir sans complètement cacher les cicatrices dues à une mastectomie ou une reconstruction mammaire.

Méluzine l'une des tatoueuses   - Radio France
Méluzine l'une des tatoueuses © Radio France - Mélanie Juvé

Nathalie Kaïd prend en photo toutes les femmes après leur séance avec leur tatoueuse. Les clichés rejoindront l'ouvrage "Tatouées, à fleur de Mots”. Rose Tattoo est une initiative bordelaise que l'organisatrice espère développer dans d'autres villes en France.

Reportage à la Maison Rose

Partager sur :