Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Mouvement de grève contre la réforme des retraites

Bordeaux : les cheminots grévistes répondent aux critiques en organisant une collecte de jouets pour Noël

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Des cheminots grévistes girondins organisent ce lundi une collecte de jouets solidaire pour Noël sur le parvis de la gare de Bordeaux. Un moyen également de discuter avec les passants et répondre aux critiques.

"Le Noël des cheminots" sur le parvis de la gare Saint-Jean à Bordeaux.
"Le Noël des cheminots" sur le parvis de la gare Saint-Jean à Bordeaux. © Radio France - Mélanie Juvé

Bordeaux, France

Ils ont monté un stand sur le parvis de la gare Saint-Jean à Bordeaux. Dès 11h ce lundi et jusqu'en milieu d'après-midi, des cheminots grévistes de quatre organisations syndicales (CGT, SUD-Rail, Unsa et FO) ont organisé "le Noël des cheminots", une collecte de jouets solidaire pour les enfants, afin de les distribuer au Secours populaire.

La plupart des jouets récoltés proviennent des cheminots eux-mêmes, mais aussi d'autres membres des différents syndicats, même si les usagers sont invités à participer. 

"Nous aussi on tient aux fêtes"

Une opération de communication assumée par Séverine Rizzi, secrétaire CGT cheminots de Bordeaux : "C'est une réponse pour contrer ce battage médiatique anti-cheminots et anti-mouvement contre la réforme. On a pris la décision de dire 'nous aussi les cheminots on a des familles, nous aussi on tient aux fêtes'. Le but n'est pas d'empêcher qui que ce soit de rejoindre sa famille mais d'être combatif sur ce mouvement."

On n'a pas non plus décidé du calendrier, c'est le gouvernement qui a décidé que ce serait maintenant, et il avait tout en main pour qu'il y ait une trêve, et que dès la semaine dernière tout refonctionne de manière normale — Séverine Rizzi, secrétaire CGT cheminots de Bordeaux

En grève depuis 19 jours

"On a besoin de se voir en tant que grévistes", explique Agnès 46 ans. Elle travaille dans les services de maintenance des trains à Bordeaux. Elle fait grève depuis le 5 décembre, sans être payée. "Autrement on va avoir 15 jours de creux et il faut qu'on se garde une motivation. C'est vrai que ce n'est pas tellement mis en avant, mais faire grève n'est pas si simple que ça. Il y a le côté familial, beaucoup de gens pensent qu'une grève ce n'est pas aller travailler et rester à la maison mais ce n'est pas ça du tout. J'habite à côté de Castillon-la-Bataille, je prends ma voiture pour venir faire les actions, dès fois dès 4h, 5h du matin, et le soir on finit très tard à cause des réunions, des échanges... donc en fait ma famille je la vois peu. Mais mes filles savent pourquoi je fais ça, mon conjoint aussi. Pour les cadeaux mes filles ont compris que cette année ça allait être ric-rac."

Selon la direction de la SNCF, le taux de grévistes est tombé à 9,2% ce lundi matin, au 19e jour consécutif de la grève reconductible, et moins de la moitié (47,7%) des conducteurs de train étaient grévistes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu