Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux : les commerçants mitigés après le rush de Noël

-
Par , France Bleu Gironde

Les commerçants bordelais tentent de rattraper les pertes en cette période de fêtes. Difficile après plusieurs mois de fermeture à cause de la crise sanitaire, mais beaucoup ont vu leurs clients fidèles être au rendez-vous.

Les commerçants restent mitigés en cette période de fêtes à Bordeaux.
Les commerçants restent mitigés en cette période de fêtes à Bordeaux. © Maxppp - Guillaume Bonnaud

Le rush de Noël n'aura pas été au rendez-vous chez tous les commerçants de Bordeaux. Si certains ont limité la casse au niveau financier, d'autres ont vu la fréquentation baisser d'au moins 50% par rapport au mois de décembre de l'année dernière. D'autres ont remarqué un vrai engouement ces derniers jours pour le commerce de proximité.

Des clients qui soutiennent le commerce local

"Malheureusement ce qui est perdu, on ne le rattrape jamais, explique Carole, gérante d'une boutique d'artisanat local en cœur de ville. Au niveau économique on n'y est pas, on a dû faire 50% de l'objectif en temps normal". La faute à une baisse de la fréquentation, d'environ 50% estime-t-elle, crise sanitaire oblige. Mais elle garde le sourire, puisque ses clients habitués étaient au rendez-vous pour les achats de Noël, et prêts à soutenir les commerces de proximité. "Beaucoup nous ont dit 'on est super à la bourre pour les cadeaux parce que justement on voulait voir si vous alliez pouvoir rouvrir, on veut faire travailler les gens du coin'". 

Ben Haddou, président de l'association des commerçants de Saint-Michel, et gérant d'une brocante a réalisé pour l'heure environ 50% de son chiffre d'affaires habituel pour un mois de décembre, même si les chiffres ne sont pas définitifs. Mais il remarque aussi avec joie que "les gens du quartier étaient vraiment là avec beaucoup d'empathie, pour nous soutenir et faire des achats pour les fêtes de Noël." 

"Je pense qu'ils se sont rendus compte en voyant les commerces fermés que c'était un quartier mort, et que le commerce de proximité a un rôle social. On est heureux que nos clients s'en rendent compte." Driss Ben Haddou, président de l'association des commerçants de Saint-Michel

Certains se sont adaptés pour tenter d'attirer du monde pendant les fêtes, malgré le contexte sanitaire _"On a un site internet en cours de développement et les clients peuvent nous faire leurs commandes via mail, Instagram, Facebook ou par téléphone et venir le récupérer en cave."   _témoigne Sibyle qui travaille chez un caviste du centre-ville. 

D'autres ont plus misé sur la décoration, comme Laurent, gérant d'une boutique de jouets "Beaucoup de gens étaient très heureux de nous voir ouverts, et qu'on puisse donner un peu de bonheur et chaleur pour Noël avec nos décorations en vitrine, nos décorations extérieures, c'est la féerie de Noël à travers les jouets et peluches." Reste encore la dernière semaine de décembre pour tenter de rattraper un peu de trésorerie, et tirer le bilan final de l'année 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess