Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Bordeaux : les Gilets jaunes manifestent pour la 17e semaine consécutive

samedi 9 mars 2019 à 18:20 Par Camille Huppenoire et Fanette Hourt, France Bleu Gironde

Malgré un temps pluvieux et froid, les gilets jaunes bordelais sont aussi nombreux pour cet acte 17 que pour l'acte 16 : environ 4.000 personnes étaient au traditionnel rendez-vous dans le centre-ville ce samedi après-midi. Un "village jaune" a été monté près de la porte de Bourgogne.

Avant le départ du cortège, le chanteur HK a donné un concert place de la Bourse, à Bordeaux
Avant le départ du cortège, le chanteur HK a donné un concert place de la Bourse, à Bordeaux © Radio France - Fanette Hourt

Bordeaux, France

Mobilisation en légère pour les gilets jaunes à Bordeaux : près de 4000 personnes ont manifesté ce samedi après-midi dans le centre-ville de la capitale girondine. Un défilé très en musique, avec un concert place de la Bourse avant le départ du cortège : Kaddour Hadadi, dit HK, du groupe HK et Les Saltimbanks, était à Bordeaux pour un bref tour de chant en début d'après-midi. Il a également adressé un message au président de la République. 

Comme lors de l'acte 16, un passage par la gare Saint-Jean

Comme souvent, le parcours de la manifestation, non déclaré, s'est révélé imprévisible. Alors que pendant longtemps, les "actes" des gilets jaunes évitaient de s'approcher de la gare Saint-Jean, les manifestants s'y sont rendus, pour la seconde semaine consécutive. La gare a été le cadre d'une des rares situations de tensions de l'après-midi, lorsque des bouteilles de verre ont été lancées sur des CRS. Dans l'ensemble, la manifestation s'est déroulée dans le calme et dans une ambiance plutôt festive, avec une batucada. 

Un "village jaune" pour continuer les discussions

Vers 18 heures, de retour au niveau de la porte de Bourgogne, quasiment à son point de départ, le cortège a commencé à s'éparpiller. Si de nombreux manifestants ont décidé de rentrer chez eux, d'autres se sont retrouvés autour d'un "village jaune" constitué au niveau des quais de la Garonne. Des barnums et des tentes ont été montés pour accueillir ceux qui veulent poursuivre les discussions autour de leurs revendications, notamment le RIC, le référendum d'initiative citoyenne, une nouvelle fois très réclamé par les slogans et les pancartes des manifestants. 

Quelques manifestants ont malgré tout continué leur chemin jusqu'à la place des Quinconces, où ils ont fini par être dispersés par les CRS. Au final, 18 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre pour jets de projectiles, outrage ou encore dégradations.