Société

A Bordeaux, les syndicats de policiers manifestent sans banderole

Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde mardi 25 octobre 2016 à 18:14

Manifestation des policiers devant le tribunal de Bordeaux
Manifestation des policiers devant le tribunal de Bordeaux © Radio France - Aurélie Bambuck

Une trentaine de policiers se sont rassemblés devant le tribunal de Bordeaux ce mardi midi. Une mobilisation lancée par une intersyndicale une semaine après les premières manifestations spontanées qui se sont développées partout en France. La manifestation se voulait neutre et ouverte à tous.

Des policiers en civils ou en uniformes, syndiqués ou non syndiqués, ils étaient tous les bienvenus pour cette première manifestation lancée par les syndicats après les mobilisations spontanées qui se sont multipliées ces derniers jours.

Des syndicats qui rappellent leur rôle en effaçant leur rivalité

La neutralité et l'absence de banderole étaient nécessaires pour des syndicats qui se sont fait débordés par leur base, mobilisée sans eux pour exprimer leur solidarité après l'agression de policiers à Viry Châtillon.

Nous sommes des syndicats responsables et nous devons porter la parole de nos collègues auprès de l'administration, auprès de nos concitoyens —Denis Peyrac, secrétaire départemental d'Alliance Police Nationale

Les policiers en uniforme et en civil se sont faiblement mobilisés - Radio France
Les policiers en uniforme et en civil se sont faiblement mobilisés © Radio France - Aurélie BAMBUCK

Le fait qu'il n'y ait pas de banderole syndicale permet aussi de montrer qu'il n'y a pas de récupération politique.— Jean-Jacques, policier syndiqué

Reportage manifestation des policiers devant le tribunal de Bordeaux

Un mouvement soutenu au delà du milieu policier

Patrick travaille dans la fonction publique territoriale, il est venu soutenir ceux qui le protège.

Je comprends leur exaspération, les règles d'engagement de leurs armes en terme de légitime défense sont complètement inapplicables. Il faut déjà que le policier soit blessé pour pouvoir se servir de son arme, c'est totalement aberrant.

Maxence DUCELLIER est avocat en droit du travail. Il estime que l'Etat n'assure pas la sécurité physique et mentale des policiers, des forces de sécurité, il faut que nos politiques se saisissent du sujet et remettent les choses dans l'ordre.

Maxence DUCELLIER, avocat bordelais solidaire du mouvement des policiers - Radio France
Maxence DUCELLIER, avocat bordelais solidaire du mouvement des policiers © Radio France - Aurélie BAMBUCK

Il y a urgence à répondre au malaise des policiers pour un avocat bordelais

Partager sur :