Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bordeaux Métropole : Vélo-Cité attend des nouveaux élus un engagement fort pour le vélo

-
Par , France Bleu Gironde

L'association qui fait la promotion de la pratique du vélo dans l'espace urbain souhaite que la nouvelle mandature qui s'ouvre à la métropole de Bordeaux soit celle d'un véritable plan vélo. Pour le président de Vélo-Cité Ludovic Fouché, le réseau actuel est insuffisant et manque de cohérence.

Piste cyclable, illustration
Piste cyclable, illustration © Radio France

Avant le premier conseil de Bordeaux Métropole post-municipales, l'association Vélo-Cité a adressé un courrier au futur président. Avec des propositions en faveur des mobilités actives, comme la création d'une vice-présidence dédiée à ces déplacements ou encore davantage de moyens humains dans les services chargés de mettre en place le réseau cyclable et piéton. Pour le président de l'association Vélo-Cité Ludovic Fouché, les signaux envoyés par le premier conseil métropolitain de vendredi sont encourageants. Mais les nouveaux élus, sous la présidence du maire PS de Mérignac Alain Anziani, sont attendus au tournant.

France Bleu Gironde : Vous attendiez un signal fort du nouveau bureau de Bordeaux Métropole, avez-vous été entendu ?

Ludovic Fouché : C'est peut-être un peu tôt pour le dire. Le signal fort, on veut le voir sur les actes, et la concrétisation dans la rue pour les cyclistes. On avait demandé une vice-présidence pour les mobilités actives qui ne soit plus cantonnée à l'opposition, ce qui était le cas dans l'ancienne mandature. Effectivement, la nomination de Monsieur Rossignol-Puech (maire écologiste de Bègles, ndlr) pour une vice-présidence mobilités est encourageante et montre quand même une volonté de mettre plus de moyens sur la thématique des mobilités actives.

Ce n'est pas normal que les pistes cyclables s'arrêtent quand on change de commune alors même qu'on reste dans la métropole.

On a tout un tas d'incohérences, de différences, qui font que les aménagements cyclables (de la métropole) sont compliqués à utiliser et peu lisibles. Parfois, c'est au détriment de la sécurité des cyclistes et là, c'est inquiétant. On a aussi un manque de continuité entre les différentes communes et les zones d'activité, ce qui fait que le réseau cycliste n'est pas assez attractif pour les habitants. 

Parmi vos propositions, il y a un réseau cyclable à haut niveau de service de presque 300 kilomètres, qui traverserait chaque ville de la métropole. N'est-ce pas un budget trop important dans les circonstances actuelles ?

C'est toujours moins important que les infrastructures développées jusqu'à présent, la rocade et le tramway. Pour prendre l'exemple du grand réseau cyclable, 300 kilomètres de pistes sécurisées c'est environ 200 millions d'euros. C'est un investissement conséquent mais possible. La métropole investit entre 700 et 800 millions d'euros par an : 200 millions sur six ans, on doit pouvoir y arriver.

L'utilisation du vélo a-t-elle augmenté depuis la fin du confinement ?

On a eu quelques chiffres, qui sont très encourageants. Des augmentations du trafic de dix à quinze points sur le centre-ville de Bordeaux...et à Bassens, par exemple, plus de 80 % sur certains point de comptage. C'est remarquable, ça montre une tendance très forte à l'augmentation de l'utilisation du vélo. C'est sur cet élan qu'il faut capitaliser et continuer à investir. La nouvelle majorité doit le voir, et réellement faire ces investissements structurants pour la mandature à venir.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess