Société

Bordeaux : par amour elle va lui donner son rein

Par Amaia Cazenave, France Bleu Gironde jeudi 16 avril 2015 à 21:03 Mis à jour le vendredi 17 avril 2015 à 8:45

Don d'organe, carte de donneur, transplantation, greffe
Don d'organe, carte de donneur, transplantation, greffe © Fotolia.com

C'est une histoire comme on aimerait en raconter plus souvent : celle de Sophie et Thierry Collado, en couple depuis 27 ans. Pour sauver son mari atteint d'une maladie rénale congénitale, elle accepté de donner son rein gauche.

Thierry et Sophie tiennent une boucherie rue de Fondaudège à Bordeaux depuis une vingtaine d'années. Ce vendredi, Thierry atteint d'une maladie rénale : la polykytose congénitale reçoit le rein gauche de son épouse. Sophie Collado a pris cette décision en octobre 2014, voyant que l'état de santé de son mari se détériorait. Elle fait ce geste par amour mais pas seulement. 

Sophie et Thierry sortiront du CHU de Bordeaux dans une semaine. Ils espèrent que la médiatisation de leur histoire permettra de faire changer d'avis les personnes encore réticentes au don d'organes. En France, 6 800 personnes attendent une greffe de rein.

Quelque 383 Aquitains en attente d'une greffe

Comme Thierry, 6.800 Français attendent une greffe de rein, et en tout 19.000 personnes attendent un don d'organes . En Aquitaine, l'an dernier, 96 prélèvements d'organes ont été réalisés (59 au CHU de Bordeaux), en grande majorité sur des personnes décédées après un AVC. 383 personnes, dans la région, sont en attente de greffe. On estime qu'environ 500 personnes meurent chaque année faute de greffons en France.

Dominique Hermoso, le président de l'association des greffés du coeur et des pomouns du Sud-Ouest était notre invité ce vendredi matin.

"Au marathon de Bordeaux, il y a parmi les concurrents un greffé. Le don d'organe est une réussite et il faut briser le tabou."

"Il faudrait que l'accord pour le don d'organes soit indiqué sur la Carte Vitale"

Ce vendredi et samedi, à l'occasion du Marathon de Bordeaux, l'association sera sur les quais, stand 22 pour faire la promotion du dons d'organes. Des médecins transplanteurs de l'hôitel Haut-Lévêque de Pessac seront présents pour répondre à vos questions.

"Est-ce que je l'aurais fait? C'est facile à dire quand on n'y est pas confronté"