Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bordeaux : pour restaurer le pont de pierre, la Métropole fait appel aux dons

vendredi 31 mars 2017 à 17:19 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Gironde

Le pont de pierre a besoin d'être restauré dans l'urgence. Pour cela, Bordeaux Métropole lance un appel au financement participatif pour sauver l'ouvrage, et espère récolter un million d'euros auprès des entreprises et des particuliers.

Le pont de pierre nécessite des travaux en urgence
Le pont de pierre nécessite des travaux en urgence © Radio France -

Bordeaux, France

L'appel aux dons est lancé : Alain Juppé a présenté ce vendredi l'opération "Tous sur le pont !", une opération de mécénat pour financer la restauration du pont de pierre. "Une démarche originale !" s'est amusé le maire de Bordeaux, et président de Bordeaux Métropole. La métropole qui est l'une des premières collectivités à avoir recours au mécénat.

L'ouvrage nécessite des travaux en urgence

L'édifice fêtera ses 200 ans en 2022, mais il est aujourd'hui très fragilisé par les courants de la Garonne et la vase. La circulation des voitures et du tramway ont d'autant plus contribué à affaisser le pont, façonné par Napoléon. Il est urgent de le restaurer : les travaux, d'un coût de 11,7 millions d'euros, doivent être faits entre mai prochain et l’été 2018.

Alain Juppé, le maire de Bordeaux, en compagnie de Francis Arnaud et des mécénats, Denis Mollat et Andras Boros © Radio France - Pauline Pennanec'h - Radio France
Alain Juppé, le maire de Bordeaux, en compagnie de Francis Arnaud et des mécénats, Denis Mollat et Andras Boros © Radio France - Pauline Pennanec'h © Radio France - Pauline Pennanec'h

À travers cet appel aux dons, Bordeaux Métropole espère récolter 10% du coût des travaux, soit un million d'euros. Le promoteur Altarea-Cogedim va apporter "quelques dizaines de milliers d’euros". De son côté, la librairie Mollat qui va produire une vidéo sur la mémoire du pont de Pierre. Alain Juppé a rappelé que le mécénat pouvait être "des dons en nature ou des apports de compétence".

Entreprise ou particulier, tout le monde peut donner, et il n’y a ni plancher ni plafond. Les dons peuvent se faire sur le site de la Fondation du patrimoine. Les dons des particuliers sont défiscalisés à hauteur de 66 %.

Vers une fermeture du pont de pierre ?

"Il y a une expérience provisoire et non une fermeture du pont !" insiste Alain Juppé. Pendant deux mois, août et septembre prochains, l'expérience pourra être interrompue "à tout moment". L'idée est de réserver le pont à des circulations apaisées, des piétons et des vélos. "La circulation des vélos et des piétons sur le pont de Pierre a explosé" justifie-t-il.

Alain Juppé a rappelé que la voiture avait toujours "sa place dans l'espaces publics et dans nos villes, mais tout ce qui a été fait depuis 20 ans pour reconquérir des espaces au profit des piétons et des vélos est salué par les Bordelais." Il a d'ailleurs pris l'exemple sur le Cours de l'Intendance : "qui le regrette aujourd'hui ?"