Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bordeaux : un couple de réfugiés irakiens aux fourneaux

vendredi 22 juin 2018 à 17:49 Par Mélanie Juvé, France Bleu Gironde et France Bleu

A l'occasion de la 2e édition du Refugee Food Festival à Bordeaux, cinq restaurants confient leurs cuisines à des chefs réfugiés du 21 au 25 juin. Au magasin général à Darwin, un couple d'Irakiens a proposé des spécialités de leur pays.

Zainab et Jawad ont préparé des kebbeh à la sauce irakienne.
Zainab et Jawad ont préparé des kebbeh à la sauce irakienne. © Radio France - Mélanie Juvé

Bordeaux, France

L'odeur est alléchante dans les cuisines du magasin général de Darwin, rive droite à Bordeaux. A l'occasion du Refugee Food Festival, le restaurant de l'épicerie bio a confié ses cuisines à Jawad et Zainab Al Khajee, couple de réfugiés irakiens. Au menu : salade de légumes accompagnée de kebbeh : galettes de riz/pomme-de-terre fourrées au poulet et épices et frites dans de l'huile. 

Les kebbeh, galettes fourrées à la viande et épices. - Radio France
Les kebbeh, galettes fourrées à la viande et épices. © Radio France - Mélanie Juvé

La cuisine comme réinsertion professionnelle

Arrivés à Pessac en 2016, ce couple de journalistes à fui Bagdad avec leur deux enfants, car l'exercice de leur métier devenait trop dangereux. Cuisiner représente pour eux un nouveau départ. "Je suis très heureuse parce que je peux parler de mon pays au travers de ma culture, explique Zainab. Je pense que beaucoup de personnes ici ne le connaissent pas. C'est important d'en parler car Bagdad c'est devenu très dangereux". 

Aujourd'hui, Jawad suit une formation à Lormont pour travailler dans la restauration collective : "J'espère devenir chef cuisiner. J'aimerais ouvrir un restaurant oriental à Bordeaux où dans une autre ville, avec des spécialités irakiennes."

Ce ne sont pas des saveurs qu'on a l'habitude de manger chez nous, donc ça fait découvrir de nouveaux goûts Anne-Laure, cliente.

Dans ce contexte de crise migratoire il faudrait "plus d'initiatives" de ce genre estime Jonathan, un lient : "Très bon et très frais ! Ce n'est pas habituel. Ça leur permet de s'intégrer et faire partager leur culture. Ne pas être dans le rejet et accepter ce qu'ils ont à nous apporter."

Reportage dans les cuisines de Darwin avec Jawad et Zainab.