Société

Bordeaux : un sacré comité d'accueil pour le retour d'Éric Zemmour

Par Valentine Letesse, France Bleu Gironde et France Bleu vendredi 14 octobre 2016 à 4:00

Les militants anti-fascistes ont distribué des petites affiches.
Les militants anti-fascistes ont distribué des petites affiches. © Radio France - Valentine Letesse

Ce jeudi soir, Éric Zemmour donnait une conférence pour la sortie de son nouveau livre au théâtre le Fémina à Bordeaux. Deux organisations anti-fascistes ont organisé un sit-in pour manifester contre la venue du polémiste d'extrême droite visé par une enquête pour apologie du terrorisme.

Plus d'un an après sa dernière visite à Bordeaux, le polémiste Éric Zemmour était de retour en ville hier soir pour donner une conférence sur son nouveau livre. Une soirée payante organisée au théâtre le Fémina, rue de Grassi, qui a fait beaucoup de bruit. La petite rue de 100 mètres de long était barrée à chaque extrémité par plusieurs policiers, pour empêcher deux organisations anti-fascistes, le collectif "Pavé-brûlant" et l'association "Résistance Anti Front 33" de manifester devant le théâtre.

Plusieurs dizaine de militants anti-fascistes sont venus manifester contre la venue d'Éric Zemmour au théâtre le Fémina de Bordeaux. - Radio France
Plusieurs dizaine de militants anti-fascistes sont venus manifester contre la venue d'Éric Zemmour au théâtre le Fémina de Bordeaux. © Radio France - Valentine Letesse

Huée, cris et chansons

Le dispositif n'a pas empêché les militants de faire du bruit. Pour rentrer à l'intérieur du théâtre, le public devait traverser un mur de plusieurs dizaines de militants sous des huées et des chansons. Sept policiers jouaient également le rôle de contrôleur de billets. Seul le public et les résidents ont le droit de passer. "Inimaginable" pour Daniel qui vit dans la rue, "pour les commerçants c'est lamentable. Il n'y a personne : la rue est fermée !" lâche le quinquagénaire.

"C'est inimaginable un tel déploiement de force pour une personne du show-business. C'est complètement démesuré." - Daniel, résident rue de Grassi.

Surtout, les habitants du quartier n'étaient pas au courant de sa venue : normal puis qu’aucune affiche n'annonce la venue de l'éditorialiste d'extrême droite sur le théâtre. Pour cause, le Fémina n'a pas invité Éric Zemmour. C'est le mouvement royaliste Amitiés Françaises qui a loué la salle pour sa conférence.

La conférence du polémiste se déroulait au théâtre le Fémina de Bordeaux. - Radio France
La conférence du polémiste se déroulait au théâtre le Fémina de Bordeaux. © Radio France - Valentine Letesse

Le choc des opinions dans une rue

Si derrière les barrières de police la venue de Zemmour scandalise le jeune Camille, 19 ans, "il a déjà été mis en examen plusieurs fois pour incitation à la haine, là c'est pour apologie du terrorisme. On estime que dans une salle public comme le Fémina, ce n'est pas normal qu'un type comme ça vienne se produire" . Dans la file d'attente au contraire, Joël se félicite d'accueillir "cette voix qui fait du bien dans cette société où le politiquement correct sévit" .

Selon un membre de l'organisation de la conférence, 800 personnes ont assisté à la représentation. Dans un théâtre de 1200 sièges, ce n'est pas ce qu'on appelle une salle comble. En revanche, impossible de savoir ce qui sera dit à l'intérieur, puisque l'entrée a été refusée à la presse.

Partager sur :