Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bordeaux : une marche organisée contre l'obésité

dimanche 13 mai 2018 à 16:36 Par Olivia Chandioux, France Bleu Gironde et France Bleu

En France, 6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses. Dans le cadre des Journées européennes de lutte contre l’obésité, l’association girondine "Les journées de la nutrition" organisait dimanche une marche à Bordeaux.

Une petite centaine de personnes, obèses ou non, est venue participer à cette marche de sept kilomètres.
Une petite centaine de personnes, obèses ou non, est venue participer à cette marche de sept kilomètres. © Radio France - Olivia Chandioux

Bordeaux, France

Sortir de son lit, de son canapé, de son fauteuil : c'était le message de la marche contre l'obésité organisée dimanche à Bordeaux. Une marche organisée dans le cadre des Journées européennes de lutte contre l’obésité, par l’association girondine "Les journées de la nutrition". Les marcheurs ont les quais rive droite, et ont fait le tour entre le Pont Chaban Delmas et le Pont de pierre, soit sept kilomètres. L'objectif : motiver les personnes en surpoids à pratiquer une activité physique.  

Il faut lutter contre cette grossophobie ambiante." Docteur Anne-Marie Baugier, nutritionniste 

Mais aussi changer le regard des gens sur l'obésité comme l'explique le docteur Anne-Marie Baugier, médecin nutritionniste à Libourne et vice-présidente de l'association "Les journées de la nutrition" : "Le regard porté sur les patients obèses est souvent très jugeant, voire malveillant, très négatif. Moi je reçois beaucoup de patients en larmes dans mon bureau car ils ne supportent plus les remarques et les réflexions, ni leur mal-être. L'obésité c'est une vraie maladie comme le diabète et l'hypertension, et cela doit être traité comme tel. Pas comme un signe de mollesse et de manque de volonté."

Carole a perdu 55 kilos après son opération. Elle est maintenant la présidente d'une association d'entraide.  - Radio France
Carole a perdu 55 kilos après son opération. Elle est maintenant la présidente d'une association d'entraide. © Radio France - Olivia Chandioux

Baskets aux pieds, Carole est prête pour aller marcher sur les berges de la Garonne. Depuis son opération, il y a trois ans, elle a perdu 55 kilos. Elle a également créé une association "Baria 33", un groupe d'entraide pour les personnes obèses avant ou après leur opération de chirurgie bariatrique, une intervention qui consiste à modifier l'anatomie du système digestif afin de restreindre l'absorption des aliments. Pour elle l'entraide est essentielle : "C'est important d'être suivi, accompagné. Evidemment aller seul au sport, se mettre en vêtements moulants ce n'est pas facile au début, c'est pour ça qu'on propose des activités sportives adaptées." D'autres associations, comme Cekidis, le cercle des kilos disparus, proposent aux personnes en surpoids ou obèses, des informations, de l'aide, et du soutien. En France, 6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses. Cela représente 14% de la population. 

Cette marche c'est un moment chaleureux, de partage, moi même je suis patiente depuis de nombreuses années, et cet événement fait beaucoup de bien à tout le monde." Hélène, présidente de l'association "Les journées de la nutrition"

Hélène est la présidente de l'association "Les journées de la nutrition" à l'origine de cette marche. - Radio France
Hélène est la présidente de l'association "Les journées de la nutrition" à l'origine de cette marche. © Radio France - Olivia Chandioux