Infos

Bordeaux : une "Neknomination Party" dans le collimateur des autorités

France Bleu Gironde mardi 18 février 2014 à 17:07

Un jeune homme dans un bar (illustration).
Un jeune homme dans un bar (illustration). © Maxppp

Surfant sur le succès de la Neknomination, ce jeu sur les réseaux sociaux qui consiste à se filmer en train de boire de l'alcool, un bar du quartier de la Victoire à Bordeaux a décidé d'organiser jeudi soir une Neknomination Party. Le préfet promet des sanctions en cas de dérapage.

Se filmer en train de boire de l'alcool cul sec, poster la vidéo sur les réseaux sociaux, puis inciter trois de ses amis à en faire de même : On appelle ça "neknomination" et le phénomène, venu d'Australie, prend de plus en plus d'ampleur. Une pratique dénoncée par les médecins et les pouvoirs publics.  Marisol Touraine, la ministre de la Santé, est également intervenue dans le débat.

 

Un bar bordelais surfe sur le phénomène

Un bar situé cours de l'Argonne à Bordeaux a décidé d'organiser jeudi soir "une neknomination party" . Le principe : proposer à ceux qui le veulent, de boire leur verre cul sec, devant la caméra. Et ensuite, réaliser une vidéo en compilant les images.

Thomas Despin est l'un des organisateurs de la soirée, et il se défend d'inciter à la boisson.

"Venez plutôt dans un bar plutôt que vous saoulez tout seul chez vous"

Michel Delpuech, le préfet de Gironde, a déjà donné des consignes pour que des contrôles soient réalisés jeudi soir dans ce bar. Le gérant a été convoqué par la police , et en cas de dérapages, les sanctions pourraient aller jusqu'à la fermeture administrative de l'établissement.

La "smart nomination" prend le contre-pied

Un jeune bordelais a décidé de risposter à ce jeu à la mode : Julien Voinson, un photographe de 23 ans, a répondu en lançant la "Smart nomination".

Sur sa vidéo, on le voit distribuer de la nourriture et de l'eau à des sans-abri, et de désigner à son tour trois personnes pour réaliser cette bonne action . Et c'est là aussi devenu un phénomène planétaire. Il a déjà enregistré plus de 700.000 vues sur YouTube, et il est le premier surpris par l'ampleur prise par son initiative.

"Des gens du monde entier jouent le jeu"

 

"Plein de boites filment les gens en train de boire, il n'y a jamais eu de polémique"

Partager sur :