Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Bordeaux : le squat de Gradignan évacué

- Mis à jour le
Par

Les forces de l'ordre sont intervenus à 7h30 ce 21 juillet, au squat "LÉclaircie" de Gradignan. C'est le plus gros campement de la Métropole de Bordeaux.

L'évacuation du squat de Gradignan a démarré vers 7h30 dans le calme L'évacuation du squat de Gradignan a démarré vers 7h30 dans le calme
L'évacuation du squat de Gradignan a démarré vers 7h30 dans le calme © Radio France - Quentin Perez de Tuleda

Elle était attendue après une fausse alerte il y a une dizaine de jours. L'évacuation du squat "L'Éclaircie" de Gradignan a eu lieu ce mercredi matin. Les forces de l'ordre ont débuté l'opération vers 7h30 dans le calme. 70 personnes se trouvaient sur place au moment de l'intervention. Mais au plus fort de l'occupation, environ 150 personnes avaient trouvé refuge dans cet ancien Ehpad de Gradignan, proche du parc de l'Ermitage appartenant à la ville de Bordeaux. 

Publicité
Logo France Bleu
Trois navettes ont été affretées pour acheminer les volontaires vers différents hôtels de la métropole bordelaise. © Radio France - © Quentin Perez de Tudela

Parmi ces 70 squatteurs, nombreux sont d'origine étrangère : albanaise, géorgienne, guinéenne, camerounaise ou encore sénégalaise. Seulement 47 personnes (dont 8 mineurs) ont accepté la proposition de l'État d'être relogées dans des hôtels, le temps que les autorités examinent leur dossier. D'ailleurs, six évacués ont d'ailleurs été conduits dans un centre d'accueil pour demandeur d'asile, souligne la préfecture de Gironde dans un communiqué. 

Cette dernière précise également que "les occupants ont pu récupérer leurs affaires personnelles" et que "le reste de leurs biens ont été stockés dans un garde-meubles" par un huissier de justice qui "le tient à leur disposition pour une durée maximale de deux mois, comme le prévoit la loi."

Vers des accompagnements ou des reconduites à la frontières

À l'issue de l'examen des dossiers, les personnes étant en situation irrégulière bénéficieront d'une aide au retour vers leur pays d'origine, indiquent les services de l'État. Les autres se verront proposer "un hébergement et un accompagnement social."

Le squat installé dans l'ancienne maison de retraite La Clairière (photo du 29 juin 2021). © Radio France - Clémentine Vergnaud

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu