Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accident de la route : près d'un mort sur deux est un motard dans les Bouches-du-Rhône

-
Par , France Bleu Provence

Selon les chiffres de la préfecture de police, les motards sont sureprésentés dans les chiffres de la mortalité routière. Ils représentent près d'un mort sur deux, en 2021.

Lors d'opération de contrôles, la police des Bouches-du-Rhône multiplie les messages de prévention sur les équipements obligatoires ou conseillés sur un deux-roues.
Lors d'opération de contrôles, la police des Bouches-du-Rhône multiplie les messages de prévention sur les équipements obligatoires ou conseillés sur un deux-roues. © Radio France - © Quentin Perez de Tudela

Dans les Bouches-du-Rhône, les motos et les scooters ne représentent que 6% du nombre de véhicules en circulation. Néanmoins, les pilotes de deux-roues représentent 40% des tués. "Le département détient ce triste record national. Chaque année, en moyenne, on déplore 40 décès", note Rémi Bourdu, directeur de cabinet de la préfète de police des Bouches-du-Rhône.

Quels sont les équipements obligatoires ?

Avec l'arrivée des beaux jours et des premières chaleurs, certains pilotes de deux-roues forcent un peu plus sur l'accélérateur. D'autres, parfois les mêmes, ont aussi tendance à moins bien s'équiper. Si c'est pour "être plus à l'aise" disent-ils, c'est une catastrophe pour la sécurité.

Dans les textes, les motards et scootéristes doivent, sous peine d'amendes*, porter des gants et un casque. Le reste, comme les bottes, le pantalon et la veste, n'est pas obligatoire. "Mais en porter relève du bon sens", estime Sandrine, brigadier-chef à la CRS autoroutière de Marseille. En cas de chute, selon elle, les conséquences peuvent être terribles. "Les blessures entraînent souvent des séquelles à vie, et malheureusement, les pilotes de deux-roues n'en ont pas conscience." Pour les inciter à revoir leurs habitudes, les forces de l'ordre, à défaut de pouvoir verbaliser, font de la prévention.

* En cas de contrôle, les pilotes de deux roues risquent : 68 euros et un point en moins sur leur permis en cas de non-port des gants ; 135 euros et trois points en moins en cas de non-port du casque. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess