Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bouchons et canicule, les touristes cuisent sur l'A7 !

dimanche 5 août 2018 à 5:41 Par Jade Peychieras, France Bleu Drôme Ardèche

il y avait 705 km de bouchons cumulés à la mi-journée ce samedi en France, Bison Futé avait prévenu : la journée était classée noire dans le sens des départs. Ajoutez à ça la vigilance orange canicule de Météo France, et la journée est devenue un véritable enfer en vallée du Rhône !

4H20 au lieu d'1H35 pour parcourir le trajet entre Lyon Sud et Orange !
4H20 au lieu d'1H35 pour parcourir le trajet entre Lyon Sud et Orange ! © Maxppp - OLIVIER DEMOLS

Drôme, France

Comme à chaque départ en vacances, l'A7 était particulièrement chargée ce samedi. A 13H00, il fallait compter 4H20 au lieu d'1H35 pour parcourir le trajet entre Lyon Sud et Orange. Bison Futé avait pourtant prévenu : il avait sorti le drapeau noir dans le sens des départs. Et il ne s'était pas trompé, avec 705 km de bouchons cumulés à la mi-journée, dont 100 rien que sur l'Autoroute du Soleil, qui n'a jamais aussi bien porté son nom. 

En effet, dans le même temps, la vigilance orange à la canicule se poursuit dans la Drôme et en Ardèche. De quoi faire monter le mercure dans la voiture. "C'est épouvantable, j'aimerais que ça aille plus vite, c'est terrible cette chaleur", confirme Marie, au volant de son véhicule.  Même les aires d'autoroute étaient bondées. "Ça n'avance pas. On ne peut même pas sortir de l'aire de repos, ça bouchonne ici aussi !", s'étonne Stéphane, dont les deux enfants sont malades, sur la banquette arrière. 

Brumisateur, serviettes humides et bouteilles fraîches

Pourtant, certains avaient anticipé le trajet : "On est partis à 3h30 du matin", affirme Sébastien. "On a amené un brumisateur, un éventail, et beaucoup d'eau", énumère Chainese. "On évite la climatisation pour ne pas tomber malade, poursuit Arnaud, alors on essaie d'aérer, on met des serviettes aux fenêtres pour rester à l'ombre, et on se mouille avec des serviettes humides". Bref, tous les moyens sont bons pour arriver à destination en évitant le coup de chaleur.