Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Boulogne : les pompiers forment des cadets de la Sécurité civile, au collège Langevin

lundi 10 décembre 2018 à 2:11 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

A la rencontre des cadets de la Sécurité civile. Dans seize collèges du Nord-Pas-de-Calais, des adolescents s’initient au secourisme et à l’aide aux autres. C'est le cas, notamment, à Boulogne-sur-mer.

Au collège Langevin, à Boulogne-sur-mer, 14 élèves de 5ème sont cadets de la Sécurité civile.
Au collège Langevin, à Boulogne-sur-mer, 14 élèves de 5ème sont cadets de la Sécurité civile. © Radio France - Matthieu Darriet

Boulogne-sur-Mer, France

Le collège Langevin de Boulogne-sur-mer accueille les enfants du quartier du Chemin vert. Mais ce jour-là, dans la salle polyvalent de l'établissement, il y a des officiers pompiers, des policiers et le sous-préfet. Les héros de la cérémonie sont des élèves de 5ème, comme Franck : "Je suis cadet de la Sécurité civile. C'est, les pompiers, mais en juniors ! C'est le métier que je voudrais faire. J'apprend à aider les gens. Si on a un alerte au feu, on se range et on regarde derrière nous."

Apprendre à sauver des vies

Mandine veut être gendarme, elle poursuit : "On apprend les premiers secours, on peut sauver des vies, comme ça. On a des voyages comme au CTA-Codis qui reçoit tour les appels des pompiers. Dans ma famille, il y a des pompiers, et ils m'ont dit que les cadets de la Sécurité civile, ça pouvait m'apprendre beaucoup de chose."

Veste, pantalon et même rangers, ces 14 cadets ont tout des pompiers. Il faut dire que le Contrôleur général Philippe Rigaud, le patron des pompiers du Pas-de-Calais compte sur eux. : "Ce que l'on voit dans cette approche, c'est surtout s'intéresser à son prochain, dans le mesure où celui-ci peut se trouver dans la difficulté, parce qu'il fait un malaise au sein du collège ou qu'il y a un incendie et qu'il faut que tout le monde évacue les classes."

On est dans la responsabilisation, au profit de tous.

Une soixantaine d’heures de formation est prévue, sanctionnée notamment par l’attestation de premiers secours de niveau 1.  Et ça se passe en dehors du temps scolaire ; c’est donc un investissement pour ces jeunes, mais c'est très positif, raconte François Lefèvre. Professeur de sports, il coache ces cadets : "ça leur donne un cadre qui dépasse un peu celui du collège. Ils entendent le message qu'on peut leur donner, mais avec d'autres personnes qui ont une bonne image dans la société, comme les pompiers. On avait un peu peur, au début, que ça s'essouffle et en fait, pas du tout. Ils sont demandeurs de savoir ce qui est prévu."

Ils sont très curieux et la dynamique est très positive.

Les parents sont associés à cette classe, dont ils attendent beaucoup, comme en témoigne Angélique, pour son fils : "Il avait un peu déjà la vocation, avec son père qui est pompier volontaire. Et si ça peut être un petit tremplin, pour lui faire découvrir le métier, c'est super. Je pense qu'il va y avoir du changement au niveau du comportement, parce que pour l'instant, il a un petit souci de comportement avec les professeurs."

Ces cadets de la Sécurité civile constituent un vivier pour les futurs pompiers volontaires ou professionnels. Au lycée, ces jeunes pourront poursuivre leur entraînement avec les Jeunes sapeurs-pompiers. En plus du Collège Langevin, à Boulogne, il y a quinze autres classes de cadets de la Sécurité civile, dans le Nord-Pas-de-Calais