Société

Bouquetins du Bargy : l’Elysée aurait donné son feu vert à une reprise des opérations d'abattage massif

Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie mardi 20 septembre 2016 à 21:32

Selon les associations, il reste 200 bouquetins sains dans le massif du Bargy (image d'illustration)
Selon les associations, il reste 200 bouquetins sains dans le massif du Bargy (image d'illustration) © Maxppp -

C’est en tout cas ce que croient savoir les associations de défenses de l’environnement. Dans un communiqué, elles indiquent que le cabinet de François Hollande aurait dit oui à l’élimination de tous les bouquetins du Bargy.

Le feuilleton des bouquetins du Bargy touchés par une épizootie de brucellose refait la une. Et dans ce nouvel opus, le rebondissement semble être de taille. D’abord, petit rappel des épisodes précédents. En mai 2016, plusieurs ministres avaient ordonné au préfet de la Haute-Savoie de stopper net ses opérations d’abatage massif. Plus questions de tuer sans discernement les animaux sains et ceux atteints par la brucellose avaient décidé Ségolène Royal (ministre de l’Ecologie) et Stéphane Le Foll (ministre de l’Agriculture).

Alors à l’époque, cette décision avait fait le bonheur des associations de défense de l’environnement et provoqué la colère des agriculteurs qui craignent notamment pour leurs troupeaux. Et bien, nouvelle modification du scénario. La piste de l’abattage massif, sans distinction entre les bouquetins sains et les contaminés, est de nouveau évoqué. L’ordre aurait même été donné par François Hollande. C’est en tout cas ce qu’affirment depuis aujourd’hui les associations environnementales.

Dans un communiqué, elles indiquent que le cabinet du Président de la République aurait ordonné à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) de procéder à l’élimination de tous les bouquetins survivants du massif du Bargy. "Nous sommes stupéfaits que les décisions écrites des ministres soit reniées de cette façon", s’est désolé un membre de la Frapna. Il estime que François Hollande aurait ainsi cédé, à quelques mois de la présidentielle, "à la pression du lobby agricole".

C'est un coup dur" (Jean-Pierre Crouzat, Frapna 74)

Interview de Richard Vivion

"Pas au courant" (Bernard Accoyer)

Les associations de défense de la nature rappellent qu’il reste dans le massif du Bargy au moins 200 bouquetins non touchés par la brucellose. Elles appellent le président de la République à ne pas céder "à la facilité". Contacté ce soir, Bernard Accoyer farouche défenseur de l’abattage massif des bouquetins a affirmé "ne pas être au courant de cette décision". Le député-maire Les Républicains d’Annecy-le-Vieux a simplement expliqué que "si elle était (cette décision) confirmée, elle aurait de toute façon dû être prise depuis bien longtemps".

Le communiqué des associations de défense des bouquetins du Bargy. - Aucun(e)
Le communiqué des associations de défense des bouquetins du Bargy. -