Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourg-lès-Valence : une aide financière contre un engagement bénévole

mardi 1 décembre 2015 à 9:13 Par Maxime Bacquié, France Bleu Drôme Ardèche

Sur la base du volontariat, les habitants de Bourg-lès-Valence qui bénéficient d'aides sociales sont incités à participer à des actions bénévoles sur la commune. Un engagement "gagnant-gagnant" mis en place par la nouvelle municipalité.

Le vestiaire Bourcain, boutique solidaire de Bourg-lès-Valence
Le vestiaire Bourcain, boutique solidaire de Bourg-lès-Valence © Radio France - Maxime Bacquié

Bourg-lès-Valence, France

Avec 540 euros par mois de RSA pour vivre, Nadine ne roule pas sur l'or. Grâce au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) de Bourg-lès-Valence, elle a accès à l'épicerie sociale de la ville et peut acheter ses vêtements 50 % moins cher au vestiaire Bourcain, une boutique solidaire. En retour, elle participe bénévolement à la vie du vestiaire Bourcain. "Je trie les vêtements qui arrivent, je vérifie qu'ils ne sont pas abîmés. Je viens quand je veux, je fais le nombre d'heures que je veux. Mais je suis très contente de m'investir, ça me sort de chez moi et ça me fait voir du monde". 

"Il faut que ces personnes ne se sentent pas assistées" Marlène Mourier le maire

25 des 61 bénéficiaires d'aides participent à des actions

La ville de Bourg-lès-Valence est la première dans le département de la Drôme à mettre en place ce système "gagnant-gagnant" comme l'appelle Jean-Paul Lorenzi, l'adjoint chargé des affaires sociales. "Au départ, il faut le reconnaître, les personnes étaient réticentes. Mais petit à petit, on arrive à en convaincre de plus en plus que ça peut être bénéfique pour tout le monde". Parmi les actions bénévoles proposées, on retrouve la cueillette et la récolte de légumes dans les jardins partagés de la commune, des collectes et des livraisons pour l'épicerie solidaire ou la participation à l'organisation d'événements sportifs ou culturels. En tout sur la commune, 61 personnes bénéficient d'aides du CCAS et parmi elles, 25 se sont déjà engagées bénévolement en retour.