Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : 300 à 400 manifestants contre l'article 24

-
Par , France Bleu Berry

Mobilisation assez forte ce lundi soir à Bourges, devant la préfecture contre la loi de sécurité globale et plus particulièrement son article 24 qui limite l'utilisation d'images des forces de l'ordre lors de manifestation notamment.

Les manifestants se sont rassemblés place Marcel Plaisant à Bourges
Les manifestants se sont rassemblés place Marcel Plaisant à Bourges © Radio France - Michel Benoit

3 à 400 manifestants rassemblés ce lundi soir devant la préfecture de Bourges. Ils protestaient contre l'article 24 de la loi sur la sécurité globale. Cet article qui vise à mieux protéger la sécurité des forces de l'ordre, et l'utilisation de leur image dans les médias, va finalement être réécrit par les députés, a annoncé hier le président du groupe En Marche à l'assemblée nationale, Christophe Castaner... 

La police et les récentes bavures, dans le collimateur des manifestants.
La police et les récentes bavures, dans le collimateur des manifestants. © Radio France - Michel Benoit

Cela n'a pas suffit à décourager les manifestants , réunis à l'appel des partis de gauche et de certains syndicats...  Michel, un des manifestants, estime qu'il n'y a pas besoin de renforcer l'arsenal judiciaire puisque les outils existent déjà pour protéger les forces de l'ordre sur les réseaux sociaux notamment au travers du délit d'incitation à la haine  : " Y'a pas besoin de réécrire quoi que ce soit. Il faut supprimer cet article. Les outils répressifs et la justice étaient déjà là. Dès qu'il y a un problème, on crée une loi, mais il faudrait quand même que le gouvernement se renseigne sur ce qui existe déjà. Ce qui me fait peur, c'est l'escalade de la répression. On veut réduire la libre expression et le témoignage, inciter les journalistes à s'autocensurer." 

Les manifestants voient rouge
Les manifestants voient rouge © Radio France - Michel Benoit

Sa voisine va plus loin : " Les manifestants ne pourront plus de défendre face aux exactions policières. Beaucoup auront peur d'aller manifester. On les mettra en garde à vue, on leur confisquera leur téléphone. On leur rendra après s'ils n'ont rien à se reprocher, mais ils auront peur de continuer à se mobiliser. " Pour Willy, c'est justement, ce que recherche le pouvoir : " On commence à nous reparler de la réforme des retraites. Les français n'en veulent pas et cet article 24, c'est justement pour dissuader  les gens de se mobiliser.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess