Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Bourges : des caméras bientôt installées autour de la cathédrale pour éviter les incendies

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Après les incendies de Notre-Dame et de la cathédrale de Nantes, de nombreux Berruyers s'interrogent sur le système incendie dans leur cathédrale. L'État, propriétaire de l'édifice, et la mairie rassurent : 1,3 million d'euros ont été investi ces dernières années pour des travaux de sécurisation.

La cathédrale Saint Etienne de Bourges
La cathédrale Saint Etienne de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Les images de Notre-Dame en feu, puis celles de la cathédrale de Nantes ont choqué bon nombre de Français. Depuis, la question de la sécurité de ces édifices se pose. C'est une question "complexe", a estimé la ministre de la Culture la semaine dernière à l'Assemblée. Roselyne Bachelot a annoncé que toutes les installations électriques allaient être vérifiées dans les cathédrales et qu'elles seraient toutes dotées de systèmes de détection d'incendie.

L'occasion de se pencher sur la situation dans la cathédrale Saint-Etienne à Bourges, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. L'édifice abrite quelques trésors, comme l'horloge astronomique et le grand orgue, restauré en 1986. 

Les Berruyers très attachés à leur cathédrale

Une réunion entre la préfecture, la mairie et les représentants de l'État a eu lieu quelques jours après l'incendie de la cathédrale de Nantes. Yann Galut, maire de Bourges, annonce que des caméras de vidéo-surveillance vont être installées pour assurer la sécurité de la cathédrale, à la demande du préfet du Cher. Elles permettront d'alerter en cas d'intrusion dans le bâtiment ou de départ de feu. "Je me dois en tant que maire de Bourges de tout mettre en oeuvre pour protéger ce magnifique édifice. Ma priorité, c'est la sécurité", assure Yann Galut. 

Les images de Paris et de Nantes ont choqué l'ensemble des Français et les Berruyers. Car, on n'ose imaginer que cela nous arrive à Bourges

"Vous ne pouvez pas imaginer le nombre de messages que j'ai reçu après ce qu'il s'est passé à Nantes, des Berruyers me demandant comme cela se passait à Bourges, si la sécurité de la cathédrale était assurée, est-ce qu'elle est bien protégée", explique l'élu. "D'abord les images de Paris, puis celles de Nantes ont choqué l'ensemble des Français et les Berruyers. Car, on n'ose imaginer que cela nous arrive à Bourges. Il faut bien comprendre l'attachement des Berruyers et des Berruyères, au-delà de toute sensibilité religieuse ou non, c'est un patrimoine commun".

1,3 million d'euros pour les travaux de sécurisation de la cathédrale

Depuis 2008 (et jusqu'à la fin du chantier en cours, c'est-à-dire en 2022), l'État a engagé un peu plus de 11 millions d'euros dans des travaux dans la cathédrale de Bourges. Cela comprend notamment la remise aux normes du système électrique et l'installation d'une nouvelle alarme incendie. "Ces travaux de sécurisation remontent à 2014-2015 pour un montant total d'1,3 million d'euros", indique Valérie Richebraque, architecte des bâtiments de France et conservatrice de la cathédrale de Bourges.

Quand on voit ces accidents ou ces incendies volontaires, c'est le cauchemar absolu. C'est ce qu'on essaie d'anticiper et d'éviter

Pour l'instant, le système incendie n'a pas reçu la validation de la commission sécurité. Mais cela ne signifie pas qu'il y a un danger imminent, rassure Yann Galut. "Il a été changé il y a quelques mois par l'État et il y a encore deux secteurs où il n'est pas complètement aux normes. Alors je tiens à rassurer les Berruyers : il fonctionne, mais il n'a pas encore l'avis favorable définitif. Ces deux secteurs sont en train d'être travaillés, et on espère que tout sera bouclé pour le mois d'octobre", précise l'élu.

Car la cathédrale de Bourges est un trésor à sauvegarder. C'est la mission des Architectes des bâtiments de France. "C'est un travail de longue haleine, qui est parfois invisible, on change une clé, on met des cages pour que les pigeons ne rentrent pas, on vérifie que les portes sont bien fermées. Alors quand on voit ces accidents ou ces incendies volontaires, c'est le cauchemar absolu. C'est ce qu'on essaie d'anticiper et d'éviter", raconte Valérie Richebraque, qui explique avoir été très émue en voyant les images de Notre-Dame et de la cathédrale de Nantes en flammes. Chaque année, l'État investit 5 à 6 millions d'euros par an pour l'ensemble des cathédrales de la région Centre-Val-de-Loire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess