Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : des marchés maigrichons, mais des marchés quand même

-
Par , France Bleu Berry

Le retour d'une partie des marchés à Bourges : à La Chancellerie, aujourd'hui, et samedi matin à la Halle au blé. Ce sont les deux principaux. Les autres, normalement ce sera à partir du 11 mai, à la fin du confinement.

Le marché de la chancellerie, à Bourges, en plein confinement
Le marché de la chancellerie, à Bourges, en plein confinement © Radio France - Michel Benoit

Des marchés dont les entrées sont filtrées par la police municipale et avec beaucoup moins d'étals : seulement un quart des étals à la Chancellerie, habituellement le plus grand et le plus animé des marchés berruyers. 25 étals, au lieu de 110 normalement. Pour Philippe Mercier, premier adjoint au maire de Bourges, il était important de redémarrer : " On veut donner un petit coup de pouce aux producteurs et maintenir un certain lien social. Alors c'est sûr que c'est réduit. On n'accepte que 70 personnes à la fois sur le marché. On fait rentrer, au fur et à mesure que certains sortent." 

La police municipale régule les accès au marché de la Chancellerie à Bourges
La police municipale régule les accès au marché de la Chancellerie à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Paul attend sagement d'entrer, le masque sur la bouche : " C'est peut-être un peu exagéré, mais ça permet de limiter l'accès pour le respect des distances de sécurité. Je viens pour acheter des fruits frais, des légumes locaux, j'espère ! Je voudrais trouver des fraises du coin. " 

Certains marchands ont adapté leurs étals.
Certains marchands ont adapté leurs étals. © Radio France - Michel Benoit

Le marché est vaste, pas évident de contrôler tous les accès : " Il y a quelques resquilleurs qui passent sous les rubans, constate Jacques Derevière producteur de fromages, c'est sûr on est plus de 70 !" Son activité est en chute libre : " J'ai perdu 80 % de mon chiffre d'affaires depuis le début du confinement. Mon employé est en chômage partiel et la banque a reporté les échéances, mais c'est vraiment très difficile de tenir. Il faut continuer de nourrir les bêtes qui produisent toujours du lait. A force, on aura de plus en plus de fromages secs." Heureusement, la production restera vendable. Il faut faire le dos rond en attendant le retour à la vie d'avant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess