Société

Bourges : Ils quittent tout pour vivre deux ans au Cameroun

Par Michel Benoît, France Bleu Berry dimanche 7 août 2016 à 7:00

Charlotte, Albéric et leurs trois enfants, prêts à quitter Bourges pour deux ans
Charlotte, Albéric et leurs trois enfants, prêts à quitter Bourges pour deux ans © Radio France - Michel Benoit

Ils sont volontaires de solidarité internationale : un couple de Bourges part pour deux ans au Cameroun avec leurs trois jeunes enfants.

Cet été, vous avez ou vous allez sans doute prendre quelques semaines de vacances... eux, c'est un break de 2 ans qu'ils vont réaliser. La famille Bischoff, un couple et ses trois enfants de Bourges, décolle le 4 Août de Roissy, direction, l'ouest du Cameroun. L'association Fidesco qui place des bénévoles partout dans le monde pour le compte d'organismes ou d'entreprises ou d'associations proches de l'église catholique, leur a trouvé deux postes dans la même ville. Lui, a démissionné de son travail d'ingénieur chez Sicma Aeroseat à Issoudun. Elle, est en congé parental. Ils ont décidé de devenir volontaires de solidarité internationale durant ces deux années et travailleront pour l'évêché d'Afoussam. Un séjour où ils ne seront pas inactifs. Alberic sera directeur de l'imprimerie du diocèse d'Afoussam. Pas grand chose à voir avec son travail d'ingénieur aéronautique. Quant à Charlotte, elle sera chargée de communication du diocès et journaliste pour la radio locale.

Barthélemy, 7 mois, sera aussi du voyage - Radio France
Barthélemy, 7 mois, sera aussi du voyage © Radio France - Michel Benoit

Leurs trois enfants de 7 mois, 3 ans et 4 ans, les accompagnent. Un changement de vie radical. Le couple a vendu sa voiture et mis sa maison de Bourges en location. A leur retour, dans deux ans, ils repartiront à zéro ou presque : le statut de volontaire de solidarité internationale, leur assure tout de même un filet. Albéric pourra toucher les allocations chômage en rentrant, le temps de retrouver un emploi. De même, ces deux années au Cameroun où le couple ne touchera qu'une faible indemnisation, compteront pour le calcul de leur retraite. Un départ qui n'a donc rien d'inconscient. Le couple veut se mettre au service des camerounais et vivre une aventure humaine intense.

Le soleil de Bourges avant celui d'Afoussam dans l'Ouest du Cameroun - Radio France
Le soleil de Bourges avant celui d'Afoussam dans l'Ouest du Cameroun © Radio France - Michel Benoit

un sacré défi qui témoigne d'un réel engagement. Albéric avait déjà effectué un séjour de deux ans au Japon, de 2004 à 2006, à l'aumonerie francophone et pour Emmaüs à Tokyo. Charlotte a oeuvré dans une association au Liban.