Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : la nouvelle maison de la culture sort peu à peu de terre

mardi 27 novembre 2018 à 16:55 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Le chantier de la nouvelle maison de la culture de Bourges avance bon train. Aucun retard pour l'instant. Le bâtiment en construction sur les pentes de Séraucourt doit être livré pour le 2eme semestre 2020. Un gros hic, cependant, cela va coûter plus cher que prévu.

La moitié du gros oeuvre de la maison de la culture de Bourges est réalisé.
La moitié du gros oeuvre de la maison de la culture de Bourges est réalisé. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Nous sommes a presque 8 mètres de haut sur la future terrasse, à proximité du restaurant. On domine la rue Jean Bouin, en contrebas de la place Séraucourt. Deux grues de 56 mètres de haut s'activent. Les fondations sont terminées, et peu à peu les salles se dessinent : les deux cinémas, la salle de répétition, la grande scène de 700 places : " On en est à mi-gros-oeuvre. C'est à dire qu'il y a 6 mois de chantier, grosso-modo qui se sont écoulés, explique Jean-Christophe Ballet, architecte du projet. Il faut encore monter pas mal de murs et notamment celui de la grande salle. Avant que ce soit clos et couvert, il faudra encore un peu de temps." 

Le maire de Bourges, Pascal Blanc, lors de la visite de chantier avec les journalistes. - Radio France
Le maire de Bourges, Pascal Blanc, lors de la visite de chantier avec les journalistes. © Radio France - Michel Benoit

Encore un an et demi de travaux environ. Une étape spectaculaire sera l'installation au printemps des poutres de 30 mètres de long pour soutenir le toit de la grande salle de théâtre : "Elles sont aussi longues pour éviter de mettre des poteaux de soutènement qui généraient les spectateurs." détaille Jean-Christophe Ballet.  

Le futur bâtiment, vu de la rue Jean Bouin, en contrebas de la place Séraucourt. Il s'étend sur plus de 100 mètres de long. - Radio France
Le futur bâtiment, vu de la rue Jean Bouin, en contrebas de la place Séraucourt. Il s'étend sur plus de 100 mètres de long. © Radio France - Michel Benoit

Le plan de financement a été revu : la facture a bondi d'environ 4,5 millions d'euros, à cause notamment de l'augmentation de l'indice du coût de construction... la région met 1,3 million en plus, mais le département et l'état n'iront pas plus loin que les 8,7 millions promis. C'est donc la ville qui financera le complément. Le maire de Bourges espérait également 2 millions de mécénat mais il n'a pour l'instant convaincu qu'une seule entreprise : les sirops Monin qui offriront 500.000 euros. Pascal Blanc : " Je ne désespère pas d'aboutir. Je vends l'avancement du chantier, j'invite des partenaires potentiels sur le chantier pour qu'ils prennent conscience du projet. Alors je ne sais pas combien on aura au final, mais il est clair qu'aujourd'hui, les collectivités seules, ne peuvent plus supporter le financement de tels projets. On a besoin du privé. Quoi qu'il en soit, même si on n'aboutit pas à la hauteur de nos espérances sur cette partie mécénat, la part de la ville de Bourges sera inférieure à 30 %. je rappelle qu'elle était de 37 % pour le parc nautique Raymond Boisdé et de plus de 80 % pour le parc des sports." 

La future maison de la culture de Bourges, vue de la place Séraucourt. - Radio France
La future maison de la culture de Bourges, vue de la place Séraucourt. © Radio France - Michel Benoit

Une facture totale qui atteindra finalement les 32 millions d'euros hors taxe... quant au budget de fonctionnement, l'état s'est engagé à maintenir un financement de 1,2 million par an eu égard à ce que représente la maison de la culture de Bourges, l'une des premières créées en France.