Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : la réserve parlementaire avait aussi du bon

mercredi 14 mars 2018 à 19:03 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

L'Association des Paralysés de France, dans le Cher, vient de recevoir un véhicule adapté au transport de personne en fauteuil roulant. L'un des derniers projets financés dans le département par les défuntes réserves parlementaires.

L'équipe de l'association des paralysés de France à Bourges et leur nouveau véhicule financé sur les réserves parlementaires de deux anciens députés (Yann Galut à droite et Yves Fromion, absent)
L'équipe de l'association des paralysés de France à Bourges et leur nouveau véhicule financé sur les réserves parlementaires de deux anciens députés (Yann Galut à droite et Yves Fromion, absent) © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Ce sont en effet deux anciens députés (le socialiste Yann Galut et le Républicain Yves Fromion)  qui ont permis l'acquisition de ce véhicule, grâce à ces enveloppes que chaque parlementaire pouvait utiliser à sa discrétion... Le président Macron y a mis fin mais cela complique le financement de certains projets associatifs. 

Linda Gomant, représentante départementale suppléante de l'APF dans le Cher - Radio France
Linda Gomant, représentante départementale suppléante de l'APF dans le Cher © Radio France - Michel Benoit

Ce véhicule d'occasion aura coûté 11.000 euros à l'association. Le fauteuil est hissé par une rampe à l'arrière et solidement fixé grâce à des sangles. La fondation Norauto a financé pour 3.000 euros l'adaptation du poste de conduite pour que des personnes handicapées puissent également y prendre place. Un accélérateur à main et un frein au volant ont été ajoutés : "Un tel véhicule nous est très utile, explique Linda Gomant, représentante suppléante de l'APF dans le Cher, je m'en sers très souvent pour aller à des réunions ou participer à des interventions de tous ordres." 

Ce véhicule a été acheté d'occasion par l'APF du Cher - Radio France
Ce véhicule a été acheté d'occasion par l'APF du Cher © Radio France - Michel Benoit

Car les transports en commun ne sont pas très pratiques, pour les personnes handicapées notamment sur St-Amand-Montrond mais aussi sur Bourges où on note de nombreux problèmes selon l'association des paralysés de France : "Les rampes d'accès sur certains bus fonctionnent mal ou pas du tout, se plaint Laurent Méchineau, de l'APF du Cher. Il n'y a pas une semaine sans que quelqu'un ne m'appelle pour me dire _qu'on lui a refusé l'accès à un bus_. Et puis certains quais ne sont pas accessibles."  

Un vérin sera installé pour faciliter la manipulation de la rampe d'accès à l'arrière du véhicule. - Radio France
Un vérin sera installé pour faciliter la manipulation de la rampe d'accès à l'arrière du véhicule. © Radio France - Michel Benoit

Ces véhicules adaptés sont donc indispensables. Les deux députés de l'époque, Yves Fromion pour 8.000 euros et Yann Galut pour 3.000 euros en ont permis l'acquisition. C'est la directrice de l'APF en Berry, Sarah Etiève qui les avaient sollicités sur leurs réserves parlementaires : " C'était un dispositif intéressant car il permettait d'obtenir des sommes assez importantes, sans trop de complication au niveau du dossier et _dans des délais assez courts_." Mais ces réserves parlementaires : 135.000 euros par an pour un député, 153.000 pour un sénateur, ont parfois entretenu un certain clientélisme. Yann Galut, ancien député socialiste du Cher s'en défend : "A aucun moment, je n'ai regardé l'étiquette politique d'un bénéficiaire. Et puis vous savez, dans un territoire rural comme le Cher, la plupart des maires des petites communes n'ont pas couleur politique. Enfin, regardez sur ce projet de véhicule adapté, ce sont un député de droite et un député de gauche qui se sont associés. cela veut tout dire !" La réserve parlementaire représentait 147 millions d'euros en 2016... 50 % environ était versés aux associations qui se plaignent aujourd'hui d'un coup de rabot en leur direction puisque seuls 25 millions ont  été reversés cette année au fonds pour le développement de la vie associative, afin de financer les projets les plus novateurs.