Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : la rue Moyenne redeviendra piétonne à partir du 5 mai

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Berry

Un nouveau plan de circulation dans le centre de Bourges, à partir du 5 mai : la ville installe depuis quelques semaines déjà des bornes amovibles pour restreindre l'accès aux voitures uniquement aux riverains du coeur historique.

La rue Moyenne à Bourges (Cher)
La rue Moyenne à Bourges (Cher) © Radio France - Michel Benoit

L'idée, c'est de rendre piétonnier la plus grande partie de la rue Moyenne, véritable axe névralgique du centre ville. Seul, le milieu de la rue sera encore accessible aux voitures et encore, pas pendant la période estivale. L'année dernière, une première tentative avait provoqué une levée de boucliers des commerçants. La mairie ne renonce pourtant pas. Il faut selon elle, réduire la place de la voiture, même si elle a tenu compte de certaines remarques...  Le milieu de la rue Moyenne restera donc accessible aux voitures, hors période estivale... pour desservir certains commerces. Pour Hugo Lefelle, maire adjoint délégué aux travaux et à l'urbanisme, cette saisonnalité est importante :  " La saisonnalité permet de répondre aux différents usages du centre ville. L'été, on a un grand nombre de personnes qui profitent des terrasses et donc on souhaite préserve ces espaces du flux automobile. En revanche, l'hiver, ou en journée, le besoin sur les terrasses est moins marqué. Dans ces cas-là, l'accès à la poste et à la pharmacie centrale garde un intérêt. On a donc souhaité trouver une solution qui soit souple." 

Les deux plans de circulation instaurés à Bourges, variables selon la période de l'année.
Les deux plans de circulation instaurés à Bourges, variables selon la période de l'année. © Radio France - Michel Benoit

Rassurez-vous, la rue Moyenne garde son sens de circulation montant... Concrètement elle deviendra piétonnière dans sa partie basse jusqu'à la poste et dans sa partie haute, toute l'année... L'été, de début mai à fin septembre, elle sera même entièrement piétonne : " On a vraiment cherché à rendre aussi simple que possible l'accès aux commerces " précise Hugo Lefelle.  " On instaure deux heures de gratuité dans tous nos parkings et la navette continuera de circuler rue Moyenne. Il sera donc très simple d'aller se garer par exemple, place Séraucourt (où c'est gratuit) et de se rendre dans le centre ville en prenant la navette gratuite elle aussi. Elle circule toutes les dix minutes et pourrait même être renforcée. Il n'est donc pas obligatoire de marcher pour venir dans les commerces." 

Hugo Lefelle, adjoint au maire de Bourges, délégué aux travaux et à l'urbanisme
Hugo Lefelle, adjoint au maire de Bourges, délégué aux travaux et à l'urbanisme © Radio France - Michel Benoit

Les bornes s'abaisseront pour laisser passer les riverains en voiture : " Chaque riverain qui possède un stationnement pourra commander l'abaissement de la borne grâce à son smartphone. c'est plus souple que le système précédent du bip " détaille Hugo lefelle. L'installation des bornes amovibles coûte 200.000 euros à la ville. Les élus sont conscients que les automobilistes seront perdus durant les premières semaines, mais pour Olivier Cabrera, maire adjoint délégué au commerce, il est nécessaire de réduire la place de la voiture en ville : " Dans le palmarès des trente villes moyennes les plus dynamiques, quasiment toutes ont eu le reflexe de pacifier la relation entre piétons et automobilistes. Il faut penser la vilel différemment, quitte à marcher un peu plus parfois. " D'après la mairie, 80 % des voitures rue Moyenne, sont en transit et donc sans intérêt pour le commerce.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess