Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : le basket, c'est aussi en sport adapté

mardi 10 avril 2018 à 12:02 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Plus de la moitié de l'équipe de France de basket adapté, est originaire de Bourges ou du Cher. Les basketteuses françaises, médailels de bronze aux derniers championnats du monde.

Les cinq membres de l'équipe de France de basket adapté mis à l'honneur par le conseil départemental du Cher.
Les cinq membres de l'équipe de France de basket adapté mis à l'honneur par le conseil départemental du Cher. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Trois basketteuses du Cher mises à l'honneur par le conseil départemental : elles sont membres de l'équipe de France de sport adapté et ont décroché une médaille de bronze aux championnats du monde en Italie en novembre dernier. Le Cher qui est en nombre dans cette équipe de France de basket adapté puisque l'entraîneur est également de Bourges ainsi qu'une membre du staff... Le Cher représente donc la moitié de cette équipe de France !  

Le sport adapté n'a rien à voir avec le handisport

C'est tout simplement parce que Bourges a été l'une des premières villes à monter une section basket en sport adapté. Gwendoline Bessonnier, 15 ans, y joue depuis plusieurs années : " Aller en Italie, à 15 ans, j'en ai pleuré de joie. Et j'espère bien être sélectionnée pour _Melbourne, en Australie, pour les prochains championnats du monde en 2019 !" Gwendoline, c'est la plus grande de l'équipe avec son mètre 80. Elle vit un rêve grâce au sport.  Le sport adapté n'a rien à voir avec le handisport. Ce sont plutôt des soucis psychologiques,  mentaux ou de simples retards : "C'est parce que j'ai des gros problèmes de lecture, explique Gwendoline. Du coup, je suis en SEGPA. Plus tard, j'espère travailler dans la petite enfance"._

Les élus du conseil départemental du Cher aux côtés des joueuses : Gwendoline Bessonnier, Rosalia Riou et Laure-Hélène Oger, ainsi qu'une partie du staff de l'équipe. - Radio France
Les élus du conseil départemental du Cher aux côtés des joueuses : Gwendoline Bessonnier, Rosalia Riou et Laure-Hélène Oger, ainsi qu'une partie du staff de l'équipe. © Radio France - Michel Benoit

_._J'ai déjà discuté avec elles (les pros) et Elodie Godin. Je leur ai dit que j'avais une médaille de  bronze des championnats du monde" - Rosalia Riou, meneuse de l'équipe

Rosalia Riou est la meneuse de l'équipe : "J'ai 24 ans et j'ai commencé le basket vers l'âge de 10 ans. Je suis à fond ! Mon souci, c'est que je ne comprends pas toujours ce qu'on m'explique et qu'il faut beaucoup me répéter les choses, mais sinon tout va bien." Rosalia travaille comme femme de ménage la semaine, notamment au Prado où cela la démange de jouer avec les Tangos lorsqu'elles s'entraînent : " Mon patron m'a bien fait comprendre que je ne pouvais pas aller avec les pros sur le parquet. J'adore Marine Johannès, Alexia Chartereau, et Sarah Michel. J'ai déjà discuté avec elles et Elodie Godin. Je leur ai dit que j'avais une médaille de  bronze des championnats du monde, mais je voudrais qu'un jour, toute notre équipe puisse rencontrer l'ensemble du groupe, qu'on puisse leur poser des questions, échanger avec elles. Ça serait top !" 

Le sport adapté, toujours trop méconnu

Le coach de l'équipe de France est également de Bourges, Stéphane Feugueur  : "Ce n'est pas toujours simple de leur faire comprendre les consignes. Il faut savoir utiliser les bons mots, leur expliquer les choses simplement. C'est vrai qu'on ne parle jamais du sport adapté. Ça nous fait plaisir, surtout pour mes joueuses, d'être mis à l'honneur. Ce sont des filles super. _Elles ont souvent connu l'échec dans leur vie_, et de les reconnaître au travers de cette manifestation, c'est vraiment bien." L'association sport et séjour adapté de Bourges est également championne de France de basket adapté. Son objectif est de pouvoir organiser un troisième entrainement par semaine, chose impossible pour l'instant par manque de place dans les gymnases de Bourges.