Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : les chasseurs offrent des faisans à l'épicerie sociale étudiante

-
Par , France Bleu Berry

240 faisans et 250 terrines offerts par les chasseurs à l'épicerie sociale Esope de Bourges. Cette épicerie est réservée aux étudiants les plus démunis. Près de 20 % des étudiants vivent sous le seuil de pauvreté en France.

Jean-François Finot, président d'Interpro chasse, remet un faisan à une étudiante à l'épicerie sociale Esope de Bourges
Jean-François Finot, président d'Interpro chasse, remet un faisan à une étudiante à l'épicerie sociale Esope de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Cette opération baptisée " Les chasseurs ont du coeur " existe depuis sept ans et c'est la quatrième fois que l'épicerie Esope en bénéficie à Bourges (tout comme la banque alimentaire de l'Indre, cette année). Des faisans chassés en Sologne et congelés... 5.500 au total cette année distribués dans une quinzaine de villes.

Les faisans sont congelés et offerts avec une recette pour les cuisiner au mieux. - Radio France
Les faisans sont congelés et offerts avec une recette pour les cuisiner au mieux. © Radio France - Michel Benoit

D'habitude, cette distribution se fait un peu avant Noël... Mi janvier, les faisans seront toujours aussi bons : " Le faisan, c'est festif, explique Jean-François Finot, président d'Interpro Chasse. On n'a pas l'habitude d'en manger. D'une manière générale, il faut le faire bien cuire, comme tous les gibiers. J'estime qu'il ne faut pas les manger trop rosés. C'est une belle opération et les gens nous écrivent pour nous féliciter. Ca nous fait plaisir."

L'épicerie sociale Esope de Bourges - Radio France
L'épicerie sociale Esope de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Une opération de communication du milieu de la chasse, qui permet d'agrémenter l'ordinaire. Esope est approvisionné principalement par la banque alimentaire du Cher et pratique les prix les plus bas possibles : " Le fromage, c'est 49 centimes pour 500 grammes, détaille Inès Rouet, directrice de l'épicerie sociale, née en 2012 à Bourges, la première en France. On dépend de la banque alimentaire du Cher, mais certaines grosses sociétés nous approvisionnent directement. Rians nous offre des yaourts et des fromages ; Monin, des sirops et le groupe Socopa nous donne beaucoup de viande." 

Les bénévoles et responsables de l'épicerie Sociale Esope, à Bourges. A gauche, sa directrice, Inès Rouet - Radio France
Les bénévoles et responsables de l'épicerie Sociale Esope, à Bourges. A gauche, sa directrice, Inès Rouet © Radio France - Michel Benoit

Environ 1300 étudiants étaient inscrits l'an dernier chez Esope, soit environ 20 % des étudiants sur Bourges. Bertrand est en master 2 de l'enseignement et vient chaque semaine avec sa copine : " Cela nous coûte à peu près 15 euros par semaine. Et on a quasiment l'ensemble de nos repas. C'est vraiment très bien. On trouve de tout à un prix défiant toute concurrence. Cela nous soulage beaucoup. Et l'équipe est très sympa. C'est vachement agréable." D'ailleurs certains étudiants contraints de quitter la ville dans leur cursus versent parfois une petite larme chez Esope, pas certains de retrouver une telle aide, dans la ville qu'ils rejoignent. 46 % des étudiants sont contraints de travailler pour s'en sortir...parfois au détriment de leurs études.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu