Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : les infirmières scolaires pas prêtes à avaler la pilule

-
Par , France Bleu Berry

Les infirmières scolaires étaient également présentes aux côtés des enseignants ce mardi pour la journée nationale d'action. Un projet prévoit de modifier leur statut et leurs missions. Elles aimeraient bien savoir à quelle sauce, elles vont être mangées.

Certaines infirmières scolaires étaient en grève ce mardi
Certaines infirmières scolaires étaient en grève ce mardi - Adeline Dussaud

Les infirmières scolaires qui dépendent actuellement de l'éducation nationale pourraient être rattachées aux collectivités territoriales. Les départements peut-être puisque ces collectivités gèrent déjà la protection maternelle infantile. Les infirmières scolaires craignent de ne plus être présentes dans les établissements scolaires mais dans ces centres de PMI. Elles déplorent de ne pas avoir d'informations précises pour le moment.   Leur mission consisterait alors à faire principalement les bilans de santé des enfants à 6 ans et 11 ans, ce qui leur paraît beaucoup trop réducteur par rapport à l'accompagnement qu'elles prodiguent aujourd'hui. Prenons l'exemple assez banal d'un mal de ventre, l'infirmière va s'attacher a essayer d'en connaître la cause... Ce que ne fera pas forcément un personnel administratif,  même pas autorisé à délivrer un éventuel médicament : " Un mal de ventre, cela peut-être dû à l'absence de petit-déjeuner le matin " affirme Elodie Linard, infirmière scolaire au collège Victor Hugo de Bourges. " L'élève peut avoir le trac parce qu'il a une interro peu après. Il peut avoir été battu par son père la veille. Une jeune fille peut avoir peur d'être enceinte et tout cela ce sont des missions qui relèvent du personnel médical. Il est souvent dit que notre présence dans les établissements contribue à l'amélioration du climat scolaire. On désamorce des situations." 

Quelques infirmières scolaires ont manifesté aux côtés des enseignants à Bourges
Quelques infirmières scolaires ont manifesté aux côtés des enseignants à Bourges - Elodie Linard

Le gouvernement s'est fait rappeler à l'ordre par la cour des comptes pour sa mauvaise gestion de la santé scolaire... d'où ce projet de réforme. Il faut dire que les infirmières ne sont déjà plus en permanence dans leur établissement scolaire et que l'administration a appris à s'en passer certains jours : " Il parait que ça se passe pas trop mal, même quand on n'est pas là " poursuit Elodie Linard. " C'est à voir parce que quand on revient après deux jours d'absence, on récupère pas mal de situations ! " Le travail des infirmières scolaires se recentrerait sur les bilans des enfants de 6 et 11 ans, alors que leurs missions sont beaucoup plus larges. 

Les infirmières scolaires, comme ici à Bourges, veulent savoir ce que va devenir leur profession.
Les infirmières scolaires, comme ici à Bourges, veulent savoir ce que va devenir leur profession. - Adeline Dussaud

La prévention en prendrait aussi un coup estime Adeline Dussaud, infirmière d'internat au Lycée Alain Fournier de Bourges : " On fait de la prévention tous les jours avec les élèves qui nous connaissent. Ce n'est pas dans un bilan de santé que l'on va découvrir des addictions et on a tellement d'autres missions que les bilans de santé des 6 ans et des 11 ans. Nous dans les internats, on a aussi des étudiants étrangers qu'on accompagne aussi." Les infirmières scolaires qui demandent une vraie concertation sur l'évolution de leur métier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess