Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : les nuits lumière font polémique

jeudi 30 août 2018 à 18:35 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

A Bourges, l'opposition socialiste n'est pas tendre, en cette période de rentrée, avec le maire, Pascal Blanc. Irène Felix s'en prend à la majorité municipale à propos des nuits lumière, ce parcours lumineux dans la ville le soir et la mise en valeur de ses plus beaux bâtiments.

Irène Felix, leader d'opposition socialiste à Bourges, entourée d'autres élus municipaux socialistes
Irène Felix, leader d'opposition socialiste à Bourges, entourée d'autres élus municipaux socialistes © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Les nuits lumière ont démarré avec un mois de retard cet été, le 28 juillet, et encore, à la portion congrue à cause de problèmes techniques.  Pour Irène Felix, leader socialiste au conseil municipal de Bourges, les nuits lumière étaient tout simplement... éteintes, cette année. La mairie s'attendait à ces critiques : seul le jardin de l'archevêché et le palais Jacques Coeur était mis en lumière cette année. D'habitude, les nuits lumières comportent sept étapes.

La leader socialiste, Irène Felix, espérait mieux alors qu'on vient de célébrer les 25 ans du classement de la cathédrale de Bourges à l'Unesco : " Le résultat est très en deçà de nos espérances. On n'a pas vu de communication particulière autour de la cathédrale. Les nuits lumière sont arrivées très tard, et on perd une saison touristique. On s'interroge réellement pour savoir si la ville a pris la mesure de la valeur de son patrimoine et des enjeux que cela peut représenter notamment dans le champ économique." 

Pascal Blanc, maire de Bourges. - Radio France
Pascal Blanc, maire de Bourges. © Radio France - Michel Benoit

La mairie avance des explications :  la numérisation de l'éclairage s'est révélée beaucoup plus compliquée que prévu. Il a fallu passer deux appels d'offres et se sont greffés des soucis techniques. Pour le maire de Bourges, il était difficile de faire mieux cette année. Pascal Blanc  : "Ce qu'on a fait cet été, très sincèrement, est perfectible, mais on ne s'en est pas trop mal sortis, quand on regarde les avis sur les réseaux sociaux. C'est assez partagé. On peut tout nous reprocher, surtout si on n'est pas dans une opposition constructive. J'ai un peu l'habitude. Ce n'est pas très grave." 

La façade du palais Jacques Coeur de Bourges, éclairée durant les nuits lumière, l'été. - Aucun(e)
La façade du palais Jacques Coeur de Bourges, éclairée durant les nuits lumière, l'été. - mairie de Bourges

Un collectif s'est créé cet été à Bourges pour mieux mettre en valeur son patrimoine : le maire affirme vouloir prendre en compte leurs propositions.