Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : plus de 400 personnes marchent contres les violences sexistes et sexuelles

-
Par , France Bleu Berry

Une marche contre les violences faites aux femmes, et plus largement, sexuelles et sexistes s'est élancée ce samedi de la place Sérancourt à Bourges. Plus de 400 personnes ont répondu à l'appel national du collectif Nous Toutes.

La manifestation organisée par le collectif Nous Toutes dans les rues de Bourges, samedi 21 novembre 2020.
La manifestation organisée par le collectif Nous Toutes dans les rues de Bourges, samedi 21 novembre 2020. © Radio France - François Chagnaud

"Notre silence les arrange" "Aux femmes assassinées la République indifférente" "Stop féminicides" ... Ce sont quelques-uns des slogans que les manifestantes et manifestants brandissaient ce samedi après-midi à Bourges. Plus de 400 personnes ont répondu à l'appel national du collectif Nous Toutes. Le but de cette marche dans les rues berruyères : protester contre les violences sexistes et sexuelles et alerter l'opinion publique et les décideurs. 

Nous Toutes se définit comme "un collectif féministe ouvert à toutes et tous, constitué d’activistes dont l’objectif est d’en finir avec les violences sexistes et sexuelles dont sont massivement victimes les femmes et les enfants en France". Il voit le jour en juillet 2018, sous l'impulsion de la militante féministe Caroline de Haas suite aux mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc 

Lundi 16 novembre, le ministère de l'Intérieur a annoncé une hausse de 16% des violences conjugales en 2019. Elles ont touché 142 310 personnes tous sexes confondus. Cette même année, 146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit 25 de plus que l'année précédente.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess