Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : qui seront les meilleurs jeunes sapeurs pompiers de France ?

samedi 7 juillet 2018 à 4:39 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Un peu plus de 1.200 jeunes sapeurs pompiers en compétition ce samedi à Bourges (au stade Alfred Depège). 123 équipes, venues de toute la France, vont s'affronter lors de ce rassemblement technique national, l'équivalent du championnat de France des jeunes sapeurs pompiers.

Les jeunes sapeurs pompiers de Bourges en manoeuvre
Les jeunes sapeurs pompiers de Bourges en manoeuvre © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

L'idée est de récompenser les trois équipes les plus performantes. Au programme, une épreuve théorique mais surtout, deux épreuves pratiques : l'une de secourisme et l'autre de simulation incendie. Le feu est symbolisé par une cible qu'il faut arroser et abattre. Les jeunes doivent déployer le plus efficacement possible les lances : " Là, on a un binôme qui est en train de s'occuper de l'alimentation des lances en eau, explique le sergent chef Stéphane Dumont, pompier volontaire à Bourges, et un autre binôme, les porteurs de lance, qui vont s'occuper de l'extinction de l'incendie."

Déployer rapidement les lances à incendie demande un certain entraînement. - Radio France
Déployer rapidement les lances à incendie demande un certain entraînement. © Radio France - Michel Benoit

Au bout de quatre ans de formation, le jeune sapeur pompier peut passer son brevet. Stéphanie, jeune sapeur pompier à Culan doit encore attendre un an : "J'ai hâte de pouvoir partir en intervention. je suis tombée dedans toute petite puisque mon père est pompier volontaire. Mes parents sont très fiers de moi, de voir que je vais prendre la relève. Sauver des vies, c'est vraiment ce qui me motive." Les jeunes s'affronteront notamment sur une épreuve de secourisme. Attention aux mauvais gestes, explique Stéphanie : " Bouger la tête d'un blessé aux cervicales, c'est pas une bonne idée, pareil pour un massage cardiaque, il ne faut pas perdre de temps. 1 minute perdue, c'est 10 % de chance en moins de sauver la victime." 

La détente après l'effort pour cette section Jeunes sapeurs Pompiers de Bourges - Radio France
La détente après l'effort pour cette section Jeunes sapeurs Pompiers de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Pour gagner ce championnat, les équipes devront être précises et rapides.  60 juges les évalueront : " En plus d'une bonne condition physique, il faut avoir une bonne technicité, prévient le Lieutenant Philippe St-Genest, responsable des jeunes sapeurs-pompiers du Cher, et puis il y a la cohésion de tous les sapeurs-pompiers et la coordination de tous les gestes." Le Cher compte 178 jeunes sapeurs pompiers répartis dans 9 sections.  RV au stade Alfred Depège de Bourges à partir de 8 h00 ce samedi matin. Un village prévention propose différentes animations pour le public et notamment des initiations aux premiers secours... Un grand rassemblement devant la cathédrale clôturera la manifestation vers 17H30 pour la remise des prix.