Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : silver fourchette veut redonner de l'appétit aux personnes âgées

jeudi 19 avril 2018 à 18:35 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

La finale du concours Silver Fourchette vient de se dérouler à Bourges, au lycée Jacques Coeur. Quatre brigades de cuisiniers composées de personnels travaillant en maisons de retraite se sont affrontés aux fourneaux pour réaliser le meilleur menu.

Douze cuisiniers et personnels de maisons de retraite ou d'ESAT ont participé à la finale du concours silver fourchette dans le Cher
Douze cuisiniers et personnels de maisons de retraite ou d'ESAT ont participé à la finale du concours silver fourchette dans le Cher © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

C'est la première fois que des établissements du Cher participent à ce concours Silver Fourchette. La finale aura lieu à Paris le 4 juin sous le regard du chef Thierry Marx.  Silver fourchette vise à redonner du plaisir aux repas des aînés. 

Chacun s'affaire devant les fourneaux du lycée Jacques Coeur de Bourges - Radio France
Chacun s'affaire devant les fourneaux du lycée Jacques Coeur de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Trois heures d'épreuve pour réaliser un plat et un dessert. Dans chaque brigade, un chef cuisinier, un bénévole gastronome travaillant en Ehpad (aide-soignant, agent d'entretien ou secrétaire, qu'importe) et un élève de lycée hôtelier... Chantal est agent polyvalent à l'Ehpad du centre hospitalier de St-Amand-Montrond : " Je vais faire un crumble d'endives au fromage de chèvre et aux noix. J'adore cuisiner. Dans mon établissement, on est polyvalent et je participe régulièrement à la confection des repas." Mais en maison de retraite,  il faut composer avec les régimes et d'autres contingences qui rendent souvent les assiettes moins savoureuses. Emmanuel Daniélou, chef de projet Silver Fourchette pour le Cher : " Quand on est veuf, qu'on est seul, on n'a pas forcément envie de manger. Et puis il y a parfois des soucis dentaires, des difficultés pour mastiquer. 38 % des personnes arrivant en maison de retraite sont dénutries." 

Dans chaque équipe, un élève de lycée hôtelier, aux côtés de pros. - Radio France
Dans chaque équipe, un élève de lycée hôtelier, aux côtés de pros. © Radio France - Michel Benoit

Parfois, les repas doivent être mixés et l'assiette parait peut-être moins savoureuse. D'autant que les budgets sont contraints. Clément est responsable d'un restaurant d'ESAT (Etablissement et service d'aide par le travail) : " J'ai entre 1,80 euros et 2 euros de denrée par repas. La seule solution pour s'en sortir, c'est de cuisiner sur place. Ne pas se contenter d'ouvrir des sachets avec des ciseaux. Il faut faire preuve d'imagination, travailler le frais. C'est meilleur, mais pour cela, il faut de vrais cuisiniers et malheureusement, l'image de la restauration en Ehpad ou en Esat, n'est pas très bonne. On a du mal à attirer des professionnels. C'est pour ça que ce concours est important. Il permet de prouver qu'on sait aussi cuisiner et on pourra peut-être attirer des jeunes." Le budget moyen en France pour tous les repas d'une journée d'un résident de maison de retraite n'est que de 3,30 euros de denrées en moyenne. Difficile de faire des miracles !