Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : pas d'os pour Thierry Morin

samedi 24 novembre 2018 à 17:56 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Un berruyer, meilleur boucher de France : ils sont quatre à avoir décroché ce titre 2018 de meilleur ouvrier de France en Boucherie.

Thierry Morin, meilleur Ouvrier de France, catégorie Boucher
Thierry Morin, meilleur Ouvrier de France, catégorie Boucher © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Les épreuves ont eu lieu fin octobre. Thierry Morin est responsable de la boutique Leboeuf à St-Doulchard.   Son patron, Eric Leboeuf avait été meilleur ouvrier de France en 2007.  Thierry était donc à bonne école.

Thierry Morin et son patron, Eric Leboeuf, meilleur ouvrier de France 2007. - Radio France
Thierry Morin et son patron, Eric Leboeuf, meilleur ouvrier de France 2007. © Radio France - Michel Benoit

C'est dans la découpe de la viande que Thierry Morin a brillé, mais l'épreuve qu'il a préférée, c'est celle du plat surprise : " On nous a demandé de préparer le viande pour un baeckeoffe, un plat alsacien et on a dû faire des brochettes dans chaque espèce animale. C'était déjà pas mal !" Thierry travaille depuis 2015 chez Eric Leboeuf : mission accomplie donc pour son patron également lui-même meilleur boucher de France : " Quand je le suis devenu, je m'étais fixé comme mission de le transmettre. C'est chose faite. je suis vraiment très fier de Thierry. Déjà, quand il s'était présenté au concours, je lui avais donné quelques tuyaux et ça avait été payant puisqu'il avait été qualifié pour la finale." 

La boutique d'Eric Leboeuf à St-Doulchard, près de Bourges. - Radio France
La boutique d'Eric Leboeuf à St-Doulchard, près de Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Meilleur Ouvrier de France, c'est le Graal y compris en boucherie, le but final c'est d'offrir le meilleur au client explique Thierry Morin : " On peut avoir les mêmes agneaux. Quand il est bien paré, bien désossé, bien valorisé, bien dégraissé, on a un autre produit. Il faut le bichonner. Si on laisse des têtes de tendon, le client il va pas être satisfait." 

"Et avec ça, je vous mets quoi ?" - Radio France
"Et avec ça, je vous mets quoi ?" © Radio France - Michel Benoit

Et les clients ne s'y trompent pas : " On vient parce que c'est bon. Il y a la  qualité de la viande mais il y a en plus, une présentation, une formation du personnel, on sent tout ça ici." Une excellence qui se paie au juste prix, et pas question pour Eric Leboeuf d'augmenter ses tarifs : " Ici on est en province. Les gens connaissent la qualité de notre travail et viennent avant tout pour cela. Les titres de Mof, c'est du plus, mais ce n'est pas l'essentiel pour eux. On n'est pas à Paris, avec clients bo-bo, prêts à payer trois le prix pour une entrecôte."  Thierry Morin devra encore patienter pour arborer le col tricolore ... jusque fin mars : " Cela fait vingt-quatre ans que j'attends. Je ne suis plus à cinq mois près !"