Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : tous ensemble contre les violences faites aux femmes

-
Par , France Bleu Berry

En préambule à la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 25 novembre, la mairie de Bourges a dévoilé une bâche sur la façade de l'hôtel de ville pour inciter les victimes à contacter les services chargés de leur venir en aide.

La mairie de Bourges a dévoilé une bâche sur la façade de l'hôtel de ville, pour inciter les victimes à briser le silence
La mairie de Bourges a dévoilé une bâche sur la façade de l'hôtel de ville, pour inciter les victimes à briser le silence © Radio France - Michel Benoit

La ville de Bourges veut être encore plus active en matière d'égalité Femme/Homme. Ce n'est pas un hasard si  cette délégation a été confiée à la première adjointe au maire, Magali Bessard. Cette bâche reprenant une création graphique du service communication de la ville de Bourges , rappelle l'existence du 3919, le numéro gratuit et anonyme permettant de signaler des violences,: "c'est pour dire ça suffit ", explique Magali Bessard. " En France, en 2020, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son conjoint. L'arsenal judiciaire a été renforcé mais ce n'est pas encore suffisant, et je suis persuadée que la clef pour lutter contre ce fléau, c'est la prévention et l'éducation dès le plus jeune âge. On peut trouver des solutions pour lutter contre ce phénomène avatar, de notre société patriarcale.

Le préfet du Cher, Jean-Christophe Bouvier, le maire de Bourges, Yann Galut, et la première maire adjointe, Magali Bessard.
Le préfet du Cher, Jean-Christophe Bouvier, le maire de Bourges, Yann Galut, et la première maire adjointe, Magali Bessard. © Radio France - Michel Benoit

Un "violentomètre" sur internet

La ville de Bourges avait prévu de distribuer " le violentomètre " aux jeunes des établissements scolaires de la ville le 25 novembre, mais ce ne sera pas possible à cause du covid. Ce " violentomètre " sera donc accessible sur le site internet de la ville, "c'est une réglette graduée qui permet à la jeune femme d'évaluer sa relation avec son compagnon ", détaille Magali Bessard. "On n'a rien inventé, c'est la ville de Paris qui l'a créé. C'est un outil qui va pouvoir l'alerter en cas de violence avant que cela ne dégénère avec un code couleur, du vert au rouge. La jeune femme pourra évaluer la progression dans cette violence. Quand le petit ami la dénigre, la rabaisse ou l'empêche de voir ses amis, ses proches, juge la manière dont elle est habillée.  C'est déjà le commencement d'une forme de violence." 

Le violentomètre recense une bonne partie des violences possibles et la progression dans cette violence à travers des exemples précis de comportements.
Le violentomètre recense une bonne partie des violences possibles et la progression dans cette violence à travers des exemples précis de comportements. © Radio France - Michel Benoit

Des permanences pour les femmes victimes de violence

Un quizz sera également mis en ligne sur le site de la ville de Bourges le 25 novembre.  Le barreau de Bourges va organiser des permanences sur la journée du 25 novembre à l'attention des femmes victimes de violences. Elles pourront bénéficier à titre gratuit d'une séance conseil avec un avocat. Deux bureaux seront organisés à l'hôtel de ville de Bourges et un troisième à la mairie annexe de la chancellerie. Dans le Cher, les forces de police ou de gendarmerie interviennent en moyenne près de deux fois par jour pour des violences conjugales.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess