Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : Un lycée qui a du coeur

vendredi 6 avril 2018 à 18:40 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

C'est l'un des plus gros chèques de l'année pour les restos du coeur, dans le Cher : les élèves du lycée Jacques Coeur de Bourges organisent ce vendredi soir un repas pour 250 convives dans le restaurant de l'établissement.

Les élèves du lycée Jacques Coeur de Bourges, dressent la table
Les élèves du lycée Jacques Coeur de Bourges, dressent la table © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

35 euros le menu et tous les bénéfices reversés aux restos du coeur. Au final, cela fait un joli chèque d'environ 6.500 euros.  C'est la 13éme édition de ce repas du coeur.  Soixante-dix élèves bénévoles et leurs professeurs travaillent pour cette soirée. Au coeur du dispositif, les BTS Hôtellerie-Restauration : " C'est un projet avant tout humain, explique _Orlane_, élève en 2éme année de BTS et ça nous porte de savoir qu'on fait l'un des plus gros dons du département pour les restos du coeur." Cette soirée, c'est plus de 3 mois de travail pour les élèves. 

Plus de 70 personnes, élèves et professeurs, sont mobilisés pour ce repas au profit des restos du coeur du Cher - Radio France
Plus de 70 personnes, élèves et professeurs, sont mobilisés pour ce repas au profit des restos du coeur du Cher © Radio France - Charles Gilles

Cappuccino de ceps, saumon confit, chou farci au foie gras... les élèves mettent les petits plats dans les grands et tout est fait maison. Orlane a la lourde tache de superviser le travail en cuisine : " Je superviserai les choses et je participerai, on est tous une équipe. Pour nous, le but, c'est de récolter de l'argent, mais aussi que nos clients soient contents. Et ca fait vraiment beaucoup de monde, 250 convives. Si on se trompe sur une préparation pour 250 personnes, c'est foutu, on n'a pas d'autres marchandises." Une excellente préparation à ce qui les attend plus tard dans leur métier. Florian, en première année de BTS, sera chef de salle : "Chemise blanche, pantalon noir, chaussures bien cirées. Mon rôle, c'est de veiller sur les tables et de deviner les besoins des convives. Je dois gérer les serveurs. C'est un bon exercice puisque plus tard, je voudrais travailler dans la marine et organiser le travail. On va finir tard, mais les horaires décalés, c'est normal dans le métier et on en prend l'habitude à travers les différents stages pendant l'année." Les élèves ont testé les recettes et les quantités. 

Coluche n'est jamais loin, dès qu'on évoque les restos du coeur - Radio France
Coluche n'est jamais loin, dès qu'on évoque les restos du coeur © Radio France - Michel Benoit

Un exercice complet, de la gestion des commandes à la préparation en cuisine. L'occasion de voir les tempéraments se dévoiler, constate Karine Agrech, professeur de restaurant : " _Chaque année, on constate qu'_environ 1/3 des élèves s'investissent pleinement et prennent des places de meneur. Alors que d'autres préfèrent se contenter d'être des exécutants. Ca nous renseigne beaucoup sur la manière dont ils transmettent les consignes. Ils sont aussi évalués là-dessus pour leur diplôme. Il faut être créatif, mais aussi organisé pour ces métiers de la restauration." Et le succès est toujours au rendez-vous : le lycée a dû refuser plus de 100 personnes, faute de places...