Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bourges : une délégation canadienne visite le CREPS de Bourges en vue des J.O. de Paris 2024

lundi 2 juillet 2018 à 19:21 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Les jeux olympiques à Paris c'est dans six ans, en 2024, mais on y travaille déjà à Bourges : le CREPS accueille depuis hier une délégation canadienne qui a répondu à l'invitation de l'institut national du sport.

Une partie de la délégations canadienne entourée de responsables du Creps de Bourges et de l'INSEP
Une partie de la délégations canadienne entourée de responsables du Creps de Bourges et de l'INSEP © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

23 sites ont été labellisés en France pour accueillir des sportifs internationaux avant les jeux olympiques de Paris, dont Bourges. L'idée, c'est de faciliter leur préparation en vue des J.O.  La force du CREPS de Bourges c'est qu'il est récent, il date de 2004, et dispose notamment d'un vélodrome couvert inauguré en 2014...  

Le vélodrome olympique du Creps de Bourges a impressionné la délégation canadienne. - Radio France
Le vélodrome olympique du Creps de Bourges a impressionné la délégation canadienne. © Radio France - Michel Benoit

Première installation, la piste de BMX, visite sous la houlette du directeur, Djamel Cheik : " Vous voyez là, la rampe de lancement à 8 mètres. On a recréé les deux lignes droites de la piste de Rio, et on attend les plans de celle de Tokyo pour les reconstituer ici, afin d'accueillir l'équipe de France dans sa préparation." 

La délégation Québecoise a apprécié la concentration d'équipements très différents et de premier plan. On devine au loin la piste de BMX sur laquelle s'entraîne l'équipe de France. - Radio France
La délégation Québecoise a apprécié la concentration d'équipements très différents et de premier plan. On devine au loin la piste de BMX sur laquelle s'entraîne l'équipe de France. © Radio France - Michel Benoit

Dernière étape, trois heures plus tard, le vélodrome couvert et sa piste de 200 mètres : "C'est vraiment une très belle surprise. C'est une belle découverte pour nous,  apprécie Gaëtan Robitaille, président directeur général de l'institut national du sport du Québec. C'est très intéressant de venir s'entraîner dans le pays organisateur des jeux. L'idée, c'est vraiment d'échanger sur les bonnes pratiques. Ici à Bourges, on trouve très judicieux d'avoir prévu des bureaux ou des plateaux techniques de récupération à proximité de chaque plateau sportif. Ca facilite la vie de tout le monde. C'est une excellente idée. "

Gaëtan Robitaille, directeur général de l'institut du sport Québecois et Djamel Cheik, directeur du Creps de Bourges - Radio France
Gaëtan Robitaille, directeur général de l'institut du sport Québecois et Djamel Cheik, directeur du Creps de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Le vélodrome olympique de Bourges est une vraie salle polyvalente : des sauteuses à la perche, des joueurs de badminton, de volley-ball ou des escrimeurs, peuvent s'entraîner dans tout l'espace central. C'est très pratique. De quoi impressionner ces Québecois qui iront ensuite à Toulouse et Font-Romeu. 

La salle de boxe du Creps de Bourges a également attiré l'attention de la délégation Québecoise. - Radio France
La salle de boxe du Creps de Bourges a également attiré l'attention de la délégation Québecoise. © Radio France - Michel Benoit

L'INSEP à Paris ne sera pas en mesure d'accueillir toutes les équipes internationales, dans leur préparation, d'où l'idée de mettre en valeur les sites en région. Anne-Marie Vansteene, est la chef de mission Grand Insep : " En 2020, à l'issue des J.O. de Tokyo, on doit être prêt à dire, vous, telle fédération, vous souhaitez telles installations, voici quel site on vous propose. " D'autres visites devraient être organisées au Creps de Bourges à l'automne.