Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : Une fronde en centre-ville

-
Par , France Bleu Berry

Plus d'une centaine de commerçants du centre de Bourges ne digèrent pas la suppression de places de parking dans l'hypercentre et l'interdiction de la voiture, rue Moyenne, notamment le weekend.

La piétonisation d'une partie du centre ville n'est pas du goût de tous les commerçants à Bourges
La piétonisation d'une partie du centre ville n'est pas du goût de tous les commerçants à Bourges © Radio France - Michel Benoit

La mairie va tenter de désamorcer la crise ce lundi après-midi : une réunion est organisée avec les commerçants, des commerçants qui remettent en cause la piétonisation de la rue moyenne, la grande artère du centre de Bourges, le soir après 18H00 et chaque fin de semaine, ainsi que la suppression d'une partie du stationnement place Cujas.  Ces commerçants de l'hyper centre estiment qu'ils perdent des clients depuis plusieurs semaines car il est plus difficile de se rendre en voiture dans le centre de Bourges. Ils demandent le retour des 120 places de parking supprimées sur la place Cujas : " Sans parking, il n'y a plus de commerce, assène Renaud Aguilot cordonnier place Cujas. On pense que la mairie a fait un peu vite les choses juste après l'élection, sans nous concerter. En plus, ils ont dit que tous les commerçants étaient plutôt satisfaits de l'expérience. Or, ce n'est du tout ce qui ressort de notre enquête. Et encore, moi je limite un peu la casse, parce que mes clients se garent " à l'arrache " sur les places handicapés et ils viennent vite me faire faire une clef. Mais j'ai des clients qui m'ont dit que pour venir en ville, c'était devenu compliqué, et qu'ils iraient à l'avenir, en périphérie." 

Renaud Aguilot, cordonnier place Cujas à Bourges
Renaud Aguilot, cordonnier place Cujas à Bourges © Radio France - Michel Benoit

120 places de parking ont été supprimées place Cujas, par la nouvelle municipalité. 105 des 132 commerçants qui ont participé à la pétition affirment que leur activité ne peut se passer de ce parking. Le changement de sens de circulation de la rue moyenne, que l'on descend maintenant, au lieu de la remonter, affecte également l'activité de certains commerçants comme cette vendeuse de chaussures : " Moi j'ai des clients d'un petit peu partout. J'en ai de Nevers, d'Aubigny sur Nère, de Châteauroux, d'Issoudun, et certains m'ont dit, on ne reviendra pas. Quand ils arrivent là, ils sont perdus, ils se retrouvent dans une petite rue avec leur voiture. Ils ne savent pas où ça débouche, c'est très compliqué. On a aussi des personnes âgées qui ont des difficultés pour marcher et qui ne peuvent pas venir quand la rue devient piétonne." 

Les commerçants frondeurs ont organisé un questionnaire pour recueillir l'avis de leurs homologues sur la piétonisation du centre de Bourges.
Les commerçants frondeurs ont organisé un questionnaire pour recueillir l'avis de leurs homologues sur la piétonisation du centre de Bourges. © Radio France - Michel Benoit

Mais pas question pour la mairie de revenir en arrière même si elle reconnait que des aménagements seront nécessaires : " C'est faux de penser que le tout voiture sauve le commerce, affirme Olivier Cabrera, adjoint au maire de bourges, chargé du commerce et de l'artisanat. A terme, cette rue Moyenne sera piétonne et sera bien plus agréable qu'elle ne l'est aujourd'hui. La place Cujas restera au coeur des animations du centre ville. Avec le temps, les clients s'adapteront et prendront de nouvelles habitudes. On a des remontées dont on va tenir compte évidemment. Notamment de personnes qui ont des difficultés à marcher. Elles nous disent qu'elles ont besoin que le navette s'arrête au pied du magasin. Evidemment, c'est normal. Des aménagements seront réalisés en ce sens." La mairie qui rappelle que 4.000 places de stationnement sont disponibles à moins de 5 minutes de la place Cujas.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess