Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges veut choyer ses maisons à pans de bois

-
Par , France Bleu Berry

Elles font le charme du vieux Bourges : les maisons à pans de bois sont au centre des attentions des responsables du patrimoine. Plusieurs chantiers de restauration sont menés actuellement.

Une maison à pans de bois à Bourges restaurée dans ses couleurs chatoyantes d'origine au XVIéme siècle
Une maison à pans de bois à Bourges restaurée dans ses couleurs chatoyantes d'origine au XVIéme siècle © Radio France - Michel Benoit

Les architectes du patrimoine veillent au grain pour éviter qu'on fasse n'importe quoi, comme ce fut le cas par le passé. Certaines de ces anciennes maisons du XVIe siècle ont été restaurées à l'économie, avec du ciment à la place du bois. Les responsables du patrimoine ne veulent plus voir cela. Mieux, ils se battent pour que ces pans de bois, aujourd'hui souvent marron, retrouvent leurs couleurs éclatantes d'origine, "la difficulté sur Bourges, c'est qu'on n'a pas encore d'étude systématique sur les teintes qui étaient utilisées à l'époque" confie Jean-Marc Pierrat, technicien à l'unité départementale de l'architecture et du patrimoine du Cher. 

"On s'inspire donc de villes comme Orléans pour promouvoir des teintes qui ont une vraisemblance historique. Des jaunes ocrés, certains types de rouge. Il faut savoir cependant que tous les pans ne bois ne sont pas faits pour être vus. Pour certaines maisons, leur vocation n'était pas esthétique. Dans ce cas, il est tout à fait possible de les recouvrir." 

Une maison à pan de bois en cours de restauration, rue Bourbonnoux à Bourges
Une maison à pan de bois en cours de restauration, rue Bourbonnoux à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Les restaurations à l'économie ou par simple méconnaissance, font souvent plus de mal que de bien. Prenez cette maison à pans de bois, rue Bourbonnoux. Le chantier mené en 2015, pas tout à fait dans les formes, a conduit à fragiliser la structure des murs, "il y a quelques mois, un habitant de l'immeuble n'arrivait plus à fermer la fenêtre de son appartement" détaille Stéphane Cary, technicien du patrimoine. "Des mauvaises restaurations avaient été faites. Des bois pourris ont été réparés au ciment. La maçonnerie avait également été faite au ciment et cela génère de l'humidité. Sur cet immeuble, on en est arrivé à un point où il fallu déposer la façade.

Jean-Marc Pierrat et Stéphane Cary, techniciens des services culturels à l'unité départementale de l'architecture et du patrimoine du Cher.
Jean-Marc Pierrat et Stéphane Cary, techniciens des services culturels à l'unité départementale de l'architecture et du patrimoine du Cher. © Radio France - Michel Benoit

Des aides qui couvrent généralement 10% du coût du chantier

Il faudra finalement changer au moins 75 % des pans de bois, "quand on a vu l'échafaudage, et qu'on est venu sur le chantier, il était déjà très engagé et on a pu intervenir seulement à la marge" regrette Jean-Marc Pierrat. "Quand les pathologies sont aussi importantes, les propriétaires sont obligés de déposer une demande de travaux et là on leur explique la meilleure façon d'agir avec quelques aides à la clef. Leur montant est généralement de 10 % du montant du chantier. Cela permet d'avoir recours aux artisans les mieux qualifiés, les mieux outillés pour cela." 

Ces pans de bois, très simples,  sont moins intéressants à mettre en valeur, estiment les responsables du patrimoine.
Ces pans de bois, très simples, sont moins intéressants à mettre en valeur, estiment les responsables du patrimoine. © Radio France - Michel Benoit

Le bon artisan qui garantira la bonne intervention, ce qui, sur la durée, devrait limiter les travaux et donc la facture tout en préservant le cachet de l'immeuble.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess