Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourgogne Franche-Comté : la région n'attire plus

-
Par , France Bleu Besançon
Franche-Comté, France

L'Insee dévoile, ce mercredi, les chiffres de son dernier recensement. Une enquête sur l'évolution démographique de la région entre 2010 et 2015. Résultats : la Bourgogne Franche-Comté n'attire pas beaucoup. Voici les raisons.

La Bourgogne Franche-Comté, région la moins attractive de France métropolitaine.
La Bourgogne Franche-Comté, région la moins attractive de France métropolitaine. © Maxppp - Maxppp

Nous sommes 2.820.940 Français à vivre en Bourgogne Franche-Comté. C'est 7.100 habitants supplémentaires entre 2010 et 2015 selon la dernière enquête de l'Insee. Pas de quoi se réjouir, c'est peu. La croissance démographique de la région, + 0.1% par an, est la plus faible de France Métropolitaine. Autrement dit, la population stagne. 

La première raison est géographique. Les régions qui progressent le plus sont celles qui sont situées sur la côte Atlantique, en Bretagne, en Pays de la Loire, en région Occitanie, en Nouvelle Aquitaine ou encore en région Rhône Alpes. La mer, l'océan, le soleil sont autant d'arguments attractifs que ne possèdent pas notre région. 

Les jeunes préfèrent partir !

"Le nombre d'actifs qui ont entre 25 et 40 ans sont plus nombreux à quitter la Bourgogne-Franche-Comté qu'à venir s'y installer" explique Moïse Mayo, directeur régionale de l'Insee Bourgogne France Comté. Mais sur ce point, notre région n'est pas un cas à part. "_Toutes les régions limitrophes de l'Ile-de-France voient leur population stagner ou augmenter très lentemen_t" précise-t-il. 

La région parisienne happe les jeunes actifs nés en Bourgogne Franche Comté
La région parisienne happe les jeunes actifs nés en Bourgogne Franche Comté - Insee

Ces jeunes actifs préfèrent partir vers Paris ou d’autres grandes villes plus attractives.  Conséquences, le nombre de femmes en âge de procréer diminue et, avec elles, le nombres de naissances.  

On manque de métropole. 

Les régions où la population augmente sont, le plus souvent, des régions qui possèdent des métropoles entourées de villes moyennes. Ce n'est pas le cas de la Bourgogne France-Comté. 

Pour autant, on ne peut pas dire que notre région se dépeuple, en réalité, elle se réorganise. Tous les hyper-centres se vident un peu, c'est vrai à Belfort. C'est le cas aussi de Besançon qui perd une petite centaine d'habitants en 5 ans. Dans le même temps, Pontarlier, en perd un millier. C'est le plus gros déclin de la région. 

Tout ces habitants préfèrent s'installer en périphérie. A Franois, Miserey-Salines, la Chevillote ou encore un peu plus loin Valdahon. Ces communes ont vu leur population augmenter, tout simplement parce que les loyers y sont moins chers. Parce qu'il y a plus d'espace pour construire une maison. Plus d'espace pour élever ses enfants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess