Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Braderie d'automne d'Emmaüs à Poitiers : toujours autant de succès

-
Par , France Bleu Poitou

Comme chaque année, la communauté Emmaüs de Poitiers a organisé ce week-end sa braderie d'automne au parc des expositions de Poitiers. Et une nouvelle fois, elle a eu du succès.

La braderie d'automne a accueilli environ 30 000 visiteurs à Poitiers.
La braderie d'automne a accueilli environ 30 000 visiteurs à Poitiers. © Radio France - Marie Dorcet

Poitiers, France

Quinze. C'est le nombre de tonnes de vêtements qui étaient étalées sur les tables de la braderie au premier jour de la braderie d'automne d'Emmaüs, ce vendredi. De l'autre côté de la salle, des cartons entiers de vaisselle, en haut des livres et des chaussures, et même du mobilier, allant de la chaise simple au vaisselier sculpté. Pendant les trois jours, la communauté Emmaüs de Poitiers a accueilli environ 30 000 visiteurs sur les trois jours. 

Familles nombreuses, étudiants, collectionneurs

Dans les allées, on croise plusieurs types de clients : les flâneurs, ceux qui sont venus pour jeter un œil et repartent éventuellement avec quelques bricoles, et ceux qui sont venus avec un but précis. Diara, par exemple, remplit son cinquième sac plastique du weekend : elle attend chaque année la braderie pour renouveler la garde-robe de ses 10 enfants. "Il n'y a qu'ici qu'on peut s'habiller". A 2€ le kilo de vêtement, difficile de trouver moins cher. Du côté de la vaisselle, on trouve aussi beaucoup d'étudiants, venus acheter de quoi équiper leur kitchenette. 

Certains attendent la braderie pour renouveler la garde-robe de toute leur famille.  - Radio France
Certains attendent la braderie pour renouveler la garde-robe de toute leur famille. © Radio France - Marie Dorcet

Et puis il y a ceux, plus rares, venus chercher la perle rare : plongé dans un carton de vieux exemplaires de L'Illustration, Fred cherche des publications de 1936 à 1939, pour avoir "des articles de l'époque sur la guerre d'Espagne" afin de compléter sa collection. 

Toujours autant de monde

Les deux braderies - celle d'automne le dernier weekend de septembre, et celle de printemps le dernier de mars - sont devenues"une institution dans le paysage poitevin" pour Philippe Mouroux, le président de la communauté Emmaüs de Poitiers. "C'est l'occasion de proposer tous les produits qu'Emmaüs peut permettre aux plus modestes d'acheter". Et il précise que les communautés Emmaüs vivent uniquement grâce aux dons, sans aucune aide publique. Chaque année, à Poitiers, la communauté reçoit 350 tonnes de textiles et 200 tonnes de livres. 

Les prix de la braderie défient toute concurrence.  - Radio France
Les prix de la braderie défient toute concurrence. © Radio France - Marie Dorcet

Les organisateurs constatent que le nombre de visiteurs à la braderie ne baisse pas d'année en année : environ 10 000 par jour. Peut-être y a-t-il une part d'effet "de mode", puisque la seconde main est de plus en plus démocratisée, mais il y a surtout toujours autant de personnes qui ont besoin d'acheter des vêtements à moindre coût. 

Choix de la station

France Bleu