Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

Braderie de Lille annulée : "C'est triste mais logique"

Ce n'est pas vraiment une surprise pour les professionnels de la restauration et de l'hôtellerie à Lille. La Braderie 2020 est annulée, la plupart des commerçants parlent d'une décision courageuse mais évoquent aussi beaucoup d'inquiétude.

Le stand d'un exposant sur la chaussée.
Le stand d'un exposant sur la chaussée. © Radio France - François Cortade

"Une catastrophe" pour les hôteliers, les restaurateurs, les patrons de bar et les amoureux de Lille. Le préfet du Nord Michel Lalande et la Maire de Lille Martine Aubry annoncent l'annulation de la braderie et sans doute une édition 2020 confinée à l'intérieur des commerces. L'information s'est répandue comme un seau de moule balancé dans le vieux-Lille, voici les réactions. 

"Un grand regret" pour le préfet du Nord et la Maire de Lille

La Maire de Lille Martine Aubry a rencontré le préfet du Nord Michel Lalande ce lundi. Ils ont annoncé l'annulation de la braderie dans un communiqué commun : "Au regard de l'interdiction de tout rassemblements au-delà de 5000 personnes et des incertitudes sur la situation sanitaire à la rentrée, nous avons le grand regret de devoir annoncer l'annulation de la Braderie 2020". La mairie de Lille annonce une discussion avec les commerçants pour une braderie en intérieur

Explications d'Odile Senellart

"Pas populaire mais courageuse" - Hélène Nattier représentante des commerçants

Hélène Nattier est la présidente de la FICOMEL (Fédération Indépendante du Commerce de la Métropole Lilloise). Elle salue une décision "pas populaire mais courageuse". Représentante de 300 commerçants, principalement dans le Vieux-Lille, elle parle de choix logique "la braderie c'est quand même touche-touche dans les rues de Lille !" Pour Hélène Nattier, la situation des commerçants qui ont dû fermer pendant 55 jours à cause du Covid, est "effrayante" surtout pour les bars qui font habituellement le premier week-end de septembre "2 mois de chiffre d'affaires en 3 jours". 

Hélène Nattier de la Fédération Indépendante des Commerçants

"Triste mais logique" - Olivier Lejeune, restaurateur

Olivier Lejeune est le patron de 5 restaurants à Lille dans le secteur de la place du thêatre. Il va ouvrir un 6ème établissement et se dit compréhensif "on ne peut pas faire le plus grand rassemblement de France avec ce qui plane sur notre tête". Il a compris que la braderie serait annulée en voyant les images du concert du DJ The Avener à Nice (5.000 personnes en majorité sans masque). "On n'a pas le choix et le principe de précaution doit prévaloir sur le principe commercial". Olivier Lejeune estime qu'il faut protéger "_le personnel, les gens, c'est triste mais logique_"

Olivier Lejeune restaurateur

"un coup dur" - Kawtar Bansar, club des hôteliers

La braderie de Lille devrait être la bouée de sauvetage des hôteliers de Lille (8% de taux d'occupation en mai, 26% en juin). "Cela fait plusieurs mois que nos hôtels souffrent économiquement, on attendait une lueur d'espoir pour booster la reprise" déplore Kawtar Bansar la présidente du club hôtelier Lille-Métropole (85 hôtels soit plus de 5.000 chambres). La braderie c'est un taux d'occupation de 100% sur 2 jours, "là on va être à zéro" estime Kawtar Bansar.

Kawtar Bansar du club des hôteliers de Lille-Métropole

"A l'année prochaine j'espère" - une Lilloise

Dans les rues de Lille, les habitants et touristes comprennent la décision tout en la regrettant "c'est un super événement mais autant de monde ça n'aurait pas été raisonnable"

Réactions de Lillois

"Ces frites qui ne trouverons pas leurs moules"

Sur les réseaux sociaux, les Lillois pleurent la braderie et parfois prennent la décision avec humour...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess