Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Bras de fer entre la mairie de Nîmes et les fidèles de la mosquée de la gare

mardi 31 mai 2016 à 18:30 Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère

La communauté musulmane refuse que le bâtiment soit fermé comme le souhaite la municipalité. Une fermeture décidée ce lundi pour raisons de sécurité parce que, selon les élus, le bâtiment est en très mauvais état.

Les fidèles se sont relayés toute la journée dans le hall
Les fidèles se sont relayés toute la journée dans le hall © Radio France - Hervé Sallafranque

Nîmes, France

Les fidèles ne veulent rien savoir. Ils se battent pour que leur mosquée reste ouverte à quelques jours du début du ramadan.

Ils se sont relayés, par dizaines, toute la journée.  Pas question d'abandonner les lieux. Pas question de laisser quiconque murer l'entrée de la mosquée, de LEUR mosquée, comme l'appelle Ouaddou 74 ans

C'est notre mosquée dit Ouaddou

Aucune violence, mais une vraie colère. De l'incompréhension surtout. Youssef a 86 ans. Il fréquente la mosquée de la gare depuis son ouverture en 1978.  Avec ses mots à lui, il s'adresse au maire Jean-Paul Fournier qui a décidé de la fermeture du bâtiment.

Youssef ne partira pas

Un peu plus loin, dans le long couloir qui conduit à la salle de prière, Chafik n'en démord pas. Pour lui, les raisons de sécurité invoquées ne sont qu'un prétexte.

Pour Chafik, les raisons de sécurité ne sont pas les vraies

Les plus anciens ne pourront pas se déplacer ailleurs pour prier - Aucun(e)
Les plus anciens ne pourront pas se déplacer ailleurs pour prier - Hervé Sallafranque

Les plus jeunes refusent la fermeture et, à l'image de Saïd, ils pensent notamment à ceux qui ne pourront pas se rendre dans d'autres mosquées pour prier.

Où iront les anciens ? s'interroge Saïd

Les responsables de la mosquée ont intenté une double action en justice pour surseoir à la fermeture. Ils ont également reçu le soutien de la grande mosquée de Paris et du CFCM, le Conseil Français du Culte Musulman. Abdallah Zekri, membre du CFCM, s'est rendu sur place. Il en appelle aux élus et au Préfet pour éviter les risques d'incidents en cas de fermeture.

Il faut négocier pour éviter des incidents explique Abdallah Zekri

Le dossier pourrait avancer un peu ce mercredi. Les avocats des responsables de la mosquée souhaitent saisir le tribunal administratif en référé pour empêcher que le bâtiment soit muré. La décision devrait intervenir avant la fin de la semaine.