Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Brest : des speed-dating pour faire garder ses enfants

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Des speed-dating sont organisés à l'hôtel de ville de Brest entre les assistantes maternelles et les familles pour faciliter les rencontres.

Speed dating des assistantes maternelles à Brest
Speed dating des assistantes maternelles à Brest © Radio France - Roméo Van Mastrigt

Brest, France

"On recherche un 8h-18h pour notre fille, du lundi au vendredi !" Ici, autour des 16 tables de speed-dating, on ne parle pas de rencontres amoureuses mais d'opportunités professionnelles. Le relais petite enfance de la ville de Brest organise des rencontres entre les familles désireuses de faire garder leur enfant et des assistantes maternelles

Une initiative appréciée par Armelle, une assistante-maternelle du centre-ville : "Ça nous permet de rencontrer en direct les parents, ce qui change un peu des appels téléphoniques habituels. On voit tout de suite si le courant passe, c'est un peu plus humain." Elle propose une place pour un enfant de moins de 2 ans. Après moins d'une heure de rencontres avec différents couples, elle a pris rendez-vous avec l'un d'entre eux pour l'inviter à visiter son domicile et peut-être signer un contrat de travail.

De moins en moins d'appels

"Ça marche vraiment bien", admet Véronique, une autre professionnelle présente au speed-dating. "J'y ai déjà participé il y a quelques mois, j'ai rencontre une quinzaine de couples, plusieurs sont venus me voir chez moi. Aujourd'hui, je garde leurs enfants et ça se passe très bien", se réjouit-elle. Une initiative bienvenue d'autant plus que "les assmat" sont "très nombreuses à Brest". Certaines d'entre elles ont de plus en plus de mal à trouver des clients avec la concurrence des crèches ou des sites internet de garde. "J'entre dans ma 11e année de métier et je reçois de moins en moins d'appels", admet Armelle.

Amélie, une maman d'un petit de 3 ans et d'un autre d'un mois et demi, est satisfaite : "On va poursuivre avec deux qui nous ont bien plu, on va continuer les investigations !"

Armelle, assistante-maternelle : "C'est de plus en plus compliqué de trouver des parents"

Choix de la station

France Bleu