Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Brest, Lisa, une femme transgenre veut témoigner.

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Pas facile encore aujourd'hui d'être transgenre et de l'assumer. A Brest, une femme a décidé de témoigner. Lisa a 39 ans et est commerçante sur les marchés. Elle est en début de transition et espère se lancer dans la mode.

Lisa lors d'un shooting.
Lisa lors d'un shooting. - Lisa

bREST

Avec un léger maquillage et une élégante veste rose, Lisa marche avec grâce dans Brest. Cette femme de 39 ans est en début de transition après un coming-out en mars 2018.  Elle ne veut plus utiliser son prénom d'homme qui figure encore sur sa carte d'identité. Elle espère que le tribunal de Brest acceptera le changement d'identité d'ici deux ou trois mois.  Avec d'autres brestois(e)s, elle vient de créer un association Les Détraquers pour soutenir les LGBT, les lesbiennes, gays, bi, trans, intersexuées, queers et autres identités de genres et orientations sexuelles.

L'envie de témoigner d'une vie normale et épanouie

Lisa a deux enfants, une fille de 25 ans et un garçon de 14 ans, qui la soutiennent sans son choix de vie.  Elle est séparée de son ancienne compagne, la mère des deux enfants. Après avoir été chef d'une entreprise informatique avec plusieurs salariés, elle a été agricultrice. Aujourd'hui, elle vend du miel, des jus de pommes sur plusieurs marchés brestois. " Je souhaite témoigner d'une vie normale, épanouie. Lorsque j'ai décidé de faire mon coming-out, en mars 2018,  et que j'ai décidé de m'assumer et de m'habiller en femme, je craignais de perdre des clients. Mais non, les gens ont continué à m'acheter mes produits, sans même poser de question. "

Se lancer dans la mode

Lisa va tenter sa chance dans le domaine de la mode, _"parce que que c'est un domaine qui diffuse une image positive des femmes trans."Elle a déjà participé à deux castings à Nantes et à Paris.  A court terme, elle poursuit sa transition avec des opérations, notamment chirurgicales : " c'est un choix pour m'assumer et aussi, peut-être,  pour éviter les agressions. J'ai été agressé physiquement une fois à Brest et je suis agressée verbalement très fréquemment._ Avec plus de chirurgie esthétique, je pense que cela diminue les risques. Et puis je me sentirai pleinement moi-même."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu